CRÉER UN ESPACE POUR LA MÉDITATION : CONSIDÉRATIONS POUR TOUS NOS SENS

Créer un espace pour la méditation : Considérations pour tous nos sens
lograstudio - Pixabay
Plutôt que de nous rendre la vie plus détendue et plus simple, la technologie semble l’avoir compliquée. On dirait que nous sommes toujours connectés par des textes, des appels, des courriels et des médias sociaux. Parfois nos employeurs nous envoient des messages instantanés auxquels nous devons répondre. En plus, nous sommes nombreux aussi à recevoir les nouvelles et les alertes météorologiques directement sur nos smartphones. Généralement aujourd'hui on nous demande de faire beaucoup plus, et l'augmentation de nos obligations personnelles elle-même rend la décompression plus difficile.

Depuis des siècles, il est prouvé que la méditation est un moyen efficace de réduire le stress et l'anxiété. Elle favorise la santé émotionnelle et nous aide à prendre davantage conscience de nous-mêmes. Elle peut nous aider à devenir plus gentils et à lutter contre les dépendances. Elle peut même réduire les pertes de mémoire liées à l'âge et nous aider à augmenter notre capacité d'attention. La méditation a été et continue d'être un moyen précieux pour des millions de personnes d'améliorer leur qualité de vie. Le problème ? Il est difficile de trouver le temps et peut-être encore plus difficile de trouver un endroit pour se ressourcer au quotidien.

Si vous êtes prêt à améliorer votre corps et votre esprit par la méditation, il est important de pouvoir créer un espace où vous pouvez être seul et maximiser l'expérience. Ce guide est conçu pour vous aider à y parvenir. Nous explorerons les différents facteurs à prendre en compte pour choisir votre espace de méditation, et comment l'heure du jour ou de la nuit à laquelle vous décidez de pratiquer la méditation peut influencer votre décision. Nous discuterons des moyens de rendre votre espace plus confortable pour la méditation et de l'importance de contrôler le bruit. Nous aborderons même l'aromathérapie et la façon dont les couleurs jouent un rôle dans l'atteinte d'un état méditatif.

Table des matières


Facteurs à prendre en compte lors de la création d'un espace de méditation
  • Niveaux sonores

  • À quel moment de la journée prévoyez-vous de méditer ?

  • Vie privée

  • Espace

  • Concevoir une salle de méditation
  • Choisissez une zone sans stress (et faites en sorte qu'elle le reste)

  • Ne pas permettre le désordre

  • Plantes et autres éléments naturels

  • La bonne assise

  • Utilisez une assise haute si nécessaire

  • Un bon système de sonorisation

  • Intégrer l'aromathérapie

  • Bougies

  • Ventilation et qualité de l'air

  • La couleur de la peinture est importante

  • Un éclairage approprié

  • Minimiser la présence des écrans

  • Créez un espace qui VOUS plaise

  • Comment insonoriser votre espace contre les bruits extérieurs
  • Conseils pour aider à l'absorption du bruit

  • Comment fonctionne l'isolation acoustique

  • Empêcher le bruit d'entrer

  • Empêcher le bruit de sortir

  • Penser à votre maison d'une manière différente
    Autres ressources utiles



    Facteurs à prendre en compte lors de la création d'un espace de méditation


    En supposant que vous ne construirez pas une dépendance séparée ou une annexe à votre maison, vous devrez tenir compte de plusieurs facteurs pour créer votre espace de méditation. Le premier sera l'espace dont vous disposerez. Y a-t-il un bureau ou une salle familiale sous-utilisés dans votre maison ? Il y a peut-être une chambre d'amis qui est rarement utilisée. Vous disposez peut-être même d'un solarium, d'un espace d'exercice, d'un patio ou d'une terrasse qui peut vous servir d'espace de méditation.

    Une partie de votre réflexion doit porter sur les niveaux sonores de cet espace. Il est évident que les zones bruyantes sont moins propices à la méditation. Vous devez également tenir compte du moment de la journée où vous prévoyez de méditer. L'intimité est également une considération importante, tout comme la taille de l'espace disponible.

    Niveaux sonores


    L'un des facteurs importants qui déterminent la qualité de l'espace de méditation est le niveau sonore. Souhaitez-vous que votre espace soit aussi silencieux que possible ? La musique sera-t-elle utilisée pour améliorer l'ambiance de l'espace ? Y a-t-il des bruits ambiants naturels, comme ceux des oiseaux, qui sont faciles à gérer ou y aura-t-il des bruits de circulation à gérer ? Tous les endroits ne sont pas aussi silencieux que les appartements de Pine Ridge, il est donc important de tenir compte des sources de bruit communes et de s'adapter en conséquence.

    Comme le bruit a tendance à tirer une personne hors d'un espace de méditation, plus l'espace est calme, plus il sera propice à la méditation.

    Tout au long de ce guide, nous aborderons le son à différents niveaux. Si vous avez le choix entre une zone de votre maison qui est plus silencieuse qu'une autre, choisissez l'option la plus silencieuse. Il sera plus facile à convertir en un espace de méditation à l'ambiance bénéfique.


    À quel moment de la journée prévoyez-vous de méditer ?


    Avant de déterminer votre espace, il est utile de réfléchir au moment de la journée qui vous sera le plus propice à la méditation. Il y a plusieurs raisons à cela, dont l'une est la préférence personnelle. Pensez-vous qu'il vous sera plus profitable de méditer le matin ou le soir ? Prévoyez-vous de méditer plusieurs fois par jour ? Comment l'angle du soleil affectera-t-il votre espace ? Qu'en est-il des autres membres de votre famille ? Votre maison est-elle plus bruyante et plus animée le matin ou le soir ? Votre espace sera-t-il soumis au bruit des heures de pointe ou des autres membres de la famille qui regardent la télévision ?

    À première vue, le temps que vous consacrez à la méditation ne semble pas avoir d'impact sur l'espace que vous choisissez. Dans une certaine mesure, cela peut être vrai si vous vivez seul. Si vous partagez votre maison avec d'autres personnes (comme des colocataires ou des membres de la famille), elles feront très certainement une différence. Avant d'investir du temps et de l'argent dans l'aménagement de votre espace de méditation, faites attention au bruit et au flux de travail de votre maison à certains moments. Déterminez quel sera le meilleur moment pour vous de méditer et agissez en conséquence.


    Vie privée


    Au mieux, votre espace de méditation doit être aussi privé que possible. En fonction de votre situation spécifique, cela peut représenter un défi. Rares sont ceux qui disposent d'un espace idéal qui n'est pas utilisé pour autre chose et qui est séparé du reste de la maison.

    Vous pouvez prendre certaines mesures comme compromis à une situation moins que parfaite. Il faut notamment s'assurer que l'espace dispose au moins d'une porte qui peut être fermée voire verrouillée. Si la porte ne se verrouille pas, placez un panneau pour avertir les autres qu'une méditation est en cours. Si vous devez faire des compromis plus poussés, utilisez au moins un rideau ou des perles comme "barrière" physique qui sépare votre espace du reste de la maison. Cela est important pour plusieurs raisons. C'est le signe que votre espace est spécial et spécifiquement conçu pour la méditation. Il vous aide également à pratiquer sur une base quotidienne, car vous avez créé l'espace dans ce but précis. Si votre appartement se trouve face à d'autres appartements -et que cela vous met mal à l'aise pendant que vous méditez- envisagez d’installer de lourds rideaux à tirer quand vous avez besoin de préserver votre intimité.

    Si d'autres personnes vivent dans la maison, il est important qu'elles comprennent à quel point ce temps de méditation est précieux pour vous et qu'elles respectent votre espace et votre intimité. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être distrait ou embarrassé par le fait de méditer, et l'intimité est un moyen important d'accomplir les deux.


    Espace


    Le choix de l'espace de méditation implique souvent de donner la priorité à cette activité. La méditation devrait devenir une partie importante de votre vie, suffisamment importante pour lui faire une place. Elle devrait être prise au moins autant au sérieux que l'exercice physique, de sorte qu'au minimum, une partie de l'espace consacré à l'exercice devrait être convertie en espace de méditation. Plutôt que de partager tout l'espace, il peut être plus efficace de diviser l'espace en créant deux zones distinctes dans la pièce. Ce concept de division plutôt que de partage peut également fonctionner dans un bureau à domicile.

    Pour beaucoup, utiliser une chambre d'amis comme espace de méditation est souvent la meilleure option, surtout si les invités n'utilisent la chambre que plusieurs fois par an. Plutôt qu'un grand lit, la chambre pourrait être équipée d'un canapé convertible ou d'un futon extensible lorsque les invités passent la nuit. Bien entendu, la plupart des chambres d'amis offrent une certaine intimité grâce à des portes verrouillables.

    Selon la maison et la propriété, une cabane ou un hangar pourraient aussi être utilisés. Un sous-sol séparé et calme ou peut-être même un espace dans un garage, s'il peut être rendu confortable et assez calme, sont également des options pour créer cet espace de méditation.

    Si le bruit et le temps ne sont pas un problème, il existe des espaces extérieurs qui peuvent servir agréablement à la méditation. Il peut s'agir d'un jardin de tranquillité, d'une pagode, d'un solarium, d'une terrasse ou d'un balcon. À Sawmill Creek Condos, par exemple, il y a plusieurs endroits pour méditer sans trop ou pas du tout d'interruption de la part des autres résidents. L'espace doit favoriser un sentiment de paix et de tranquillité et doit être éloigné du bruit de la circulation, des enfants qui jouent ou des chiens qui aboient.

    Une fois qu'un espace a été soigneusement choisi, il est temps de le concevoir et de le préparer pour améliorer votre expérience.


    Concevoir une salle de méditation


    Concevoir une salle de méditation demande du temps, un investissement financier et une réflexion sur ce qui vous apporte confort et détente. Il doit s'agir d'un espace agréable, qui utilise si possible abondamment la lumière naturelle. Même si votre choix d'espace de méditation est loin d'être parfait, vous pouvez faire des choix d'aménagement pour tirer le meilleur parti de l'endroit.

    La clé est de choisir un espace sans stress et de s'engager à le maintenir ainsi. Vous voudrez qu'il soit le moins encombré possible. C'est pourquoi le partage d'un bureau ou d'un espace de gym à domicile n'est pas toujours la meilleure option. Ces espaces peuvent être associés de façon subliminale au travail ou au stress, et cela peut entraver la qualité de la méditation.

    Si vous vivez dans un climat modéré, sortir dans un jardin ou un autre extérieur paisible peut être une option intéressante. Même si vous choisissez une pièce intérieure, plantes et matériaux naturels peuvent contribuer à apporter une partie de cette "sensation" naturelle dedans.

    Les sièges doivent être choisis avec soin. L'apparence fait partie de l'équation, mais le confort et la capacité à vous mettre dans un état d'esprit approprié sont essentiels. Le niveau de l'assise a son rôle à jouer dans votre espace de méditation.

    Vous pouvez également apporter d'autres améliorations. Vous voudrez peut-être ajouter un système de son et installer une application telle que "Unplug Meditation" qui, diffusée à haute voix par les haut-parleurs de votre iPhone, de votre iPad ou sur Apple TV, transforme toute votre maison en un studio de méditation. Il est possible d'améliorer la qualité de l'air dans un espace. L'éclairage et les couleurs ont un impact.

    Il est temps de vous approprier votre espace. Voici quelques aspects à prendre en compte.

    Choisissez une zone sans stress (et faites en sorte qu'elle le reste

    )
    Créer un espace sans stress à la maison Vous êtes probablement déjà entré-e dans une pièce qui vous a mis-e mal à l'aise ou vous a stressé-e. Vous n'êtes peut-être même pas capable de poser votre doigt dessus, mais pour une raison quelconque, elle semble déséquilibrée ou ne pas être en harmonie. D'autre part, vous êtes peut-être entré-e dans un endroit qui semblait paisible, tranquille et confortable. C'est le type de pièce que vous souhaitez créer et entretenir comme espace de méditation.

    Le choix d'une zone sans stress est une étape importante dans la création de votre espace de méditation. Si l'espace est confortable, des décisions supplémentaires en matière d'aménagement ne devraient servir qu'à renforcer cette atmosphère.

    Il est important de reconnaître que l'objectif ici n'est pas seulement de créer un tel environnement, mais de le maintenir. Cela aide à devenir sensible à l'introduction d'objets dans la pièce, qui peuvent être associés au stress ou causer du stress. Vous pouvez tirer profit d'une approche minimaliste dans ce domaine. En d'autres termes, évitez l'encombrement.


    Ne pas permettre le désordre


    Il est bien trop facile de laisser un espace de méditation se transformer en espace de stockage ou un endroit où l'on laisse les choses s'accumuler. Cela anéantira rapidement vos efforts pour créer un espace paisible et apaisant. Le désordre ne peut tout simplement pas être toléré dans cet espace.

    Le désordre est irrespectueux de l'espace de méditation et diminue l'importance que cet endroit devrait avoir dans votre vie. Il crée une distraction lorsque vous essayez de méditer et peut absorber l'énergie positive et apaisante de la pièce.

    Votre espace de méditation peut bénéficier d'une mentalité "moins = plus". Il devrait bénéficier de beaucoup d'espace ouvert et chaque élément y apporter une contribution positive, qu'il s'agisse d'un meuble ou d'un objet de décoration.

    Il peut y avoir des forces vous disant qu'il s'agit "juste d'un tabouret" ou de "seulement quelques boîtes" ou "nous allons juste le mettre ici temporairement". Dites simplement non. Une fois que votre espace est libre de tout encombrement, faites en sorte qu'il le reste.


    Plantes et autres éléments naturels


    Les jardins de tranquillité sont de formidables lieux de méditation car ils sont créés à l'aide de plantes, de fleurs, d'arbres et même de pièces d'eau. Une combinaison visuelle, sonore et odorante de Mère Nature parfaite pour favoriser un état de méditation. Toutefois, si vous ne disposez pas de l'espace extérieur, des compétences ni du climat nécessaires à un jardin de tranquillité, il existe toujours des moyens de faire entrer la nature à l'intérieur dans votre espace de méditation.

    Il est évident qu'il faut commencer par une variété de plantes. Elles vont aider à purifier l'air tout en offrant un environnement plus naturel. Pensez à des grandes plantes en pot pour les coins et des plus petites en pot et suspendues ailleurs. Vous vous assurerez qu'elles ont toutes accès à suffisamment de lumière naturelle.

    Vous pouvez également apporter des matériaux naturels dans votre espace pour aligner l'énergie de la pièce. Les fleurs coupées, les coquillages et le bois flotté sont utiles. Les pierres, les géodes et les cristaux sont un bon choix. Envisagez d'utiliser des tissus naturels comme la toile de jute.

    Si vous trouvez le bruit de l'eau qui coule agréable, choisissez une fontaine ou une cascade d'eau intérieure pour ajouter à l'ambiance. Il s'agit de votre espace, alors choisissez les éléments qui vous plaisent et vous réconfortent.


    La bonne assise


    Le choix des sièges se base sur plusieurs facteurs. L'espace est-il juste pour vous et pour la méditation ? Sera-t-il utilisé par d'autres personnes qui méditent dans la famille, ou la pièce sera-t-elle utilisée à d'autres fins quand ce ne sera pas pour méditer ?

    Si la pièce sera utilisée uniquement pour vous et la méditation, c'est l'occasion de se faire un peu plaisir. Choisissez des sièges confortables en fonction de vos préférences. Il peut s'agir d'une chaise ou d'un fauteuil spécialisé, d'un pouf ou d'un assortiment d'oreillers et de coussins. Si la pièce est utilisée par d'autres membres du foyer pour méditer, assurez-vous qu'ils ont leur mot à dire dans le choix.

    Si la pièce est utilisée à d'autres fins, faites de votre mieux pour maintenir l'intégrité de l'espace en choisissant des matériaux doux et confortables pour les sièges. Souvent, ces sièges sont plus bas et plus proches du sol.

    Pour s'asseoir dans une salle de méditation, le confort est la clé du succès. Il doit permettre aux utilisateurs de se placer rapidement dans une position calme et tranquille, sans stress ni anxiété.


    Utilisez une assise haute si nécessaire


    Comme mentionné, beaucoup préfèrent méditer soit sur le sol, soit sur des coussins et/ou des oreillers qui les placent plus près du sol, mais ce n'est pas obligatoire. Après tout, cet espace est avant tout un lieu de confort personnel et de tranquillité d'esprit. Pour des questions de confort, de préférences personnelles ou de capacités physiques, l'assise haute peut être utilisée afin d'améliorer votre expérience.

    Une assise haute peut être créée à l'aide de bancs, de chaises longues ou de fauteuils à bascule. Vous pouvez aussi envisager un hamac ou une chaise à bascule suspendus à une poutre du plafond. Du moment que la pièce est confortable et favorise le calme, cela devrait être envisagée.

    Gardez à l'esprit les options d'assise et d’élévation que vous choisissez pour que votre espace soit fluide. Elles peuvent changer au fur et à mesure que vous découvrez ce qui vous convient le mieux. Cela fait partie de l'expérience. Vous pouvez choisir plusieurs sièges en fonction de votre humeur et de l'état de votre cou, de votre dos ou de vos jambes. C'est votre espace de détente et de régénération. Profitez-en.


    Un bon système de sonorisation


    Tandis que certains préfèrent un espace de méditation aussi calme que possible, il y a ceux qui sont attirés par un espace doté d'un système de sonorisation. Cela peut être particulièrement utile pour couvrir les bruits ambiants indésirables qui peuvent s'infiltrer dans votre espace.

    Un système de sonorisation peut être utilisé pour diffuser une musique de fond apaisante ou des sons naturels comme le chant des oiseaux, les vagues de l'océan ou les bruits de la nuit. Si vous comptez ajouter un système de sonorisation, prenez le temps et utilisez les ressources pour vous assurer qu'il fournit un son de qualité.

    Les systèmes de sonorisation traditionnels comportent quatre éléments de base.

  • La source. C'est l'élément qui crée le son. Il peut s'agir d'un lecteur CD, d'un lecteur numérique, d'un tuner AM/FM ou d'un tourne-disque.

  • Un préamplificateur. Il s'agit d'un composant de commutation qui permet à l'utilisateur de passer d'une source à l'autre. Il sert également à augmenter le volume sans distorsion.

  • Un amplificateur de puissance. Il pilote les haut-parleurs, créant le son qui remplit une pièce.

  • Haut-parleurs. Nombreux sont ceux qui pensent que ce sont les clés d'un superbe système de sonorisation. (Il n'est plus nécessairement vrai que plus gros est mieux quand il s'agit de haut-parleurs. L'ingénierie acoustique s'est améliorée de sorte qu'un son de haute qualité peut être produit par des systèmes de haut-parleurs plus petits).


  • Si vous utilisez un système à plusieurs haut-parleurs, des canaux gauche et droit séparés fourniront un son plus complet pour la pièce. Certains iront même jusqu'à acquérir un système de son surround pour offrir une expérience audio de qualité plus théâtrale.

    La source que vous utilisez pour votre audio est essentielle dans la mesure où vous voulez qu'elle soit aussi autonome que possible. En d'autres termes, pendant que vous méditez, vous ne voulez pas avoir à vous arrêter pour changer de disque ou de source, ni être interrompu par des publicités. Vous pouvez considérer un service de streaming sans publicité.

    Même si vous n'êtes pas un grand fan, le smooth jazz et même certaines musiques classiques peuvent servir de parfaits créateurs d'ambiance. Comme mentionné précédemment, le son de la nature peut également être un excellent choix.


    Intégrer l'aromathérapie


    Aromathérapie pour la méditation L'objectif de la méditation est de promouvoir la santé et le bien-être du corps, de l'esprit et de l'âme. La thérapie par les huiles essentielles ou aromathérapie utilise des extraits de plantes naturelles pour promouvoir ces mêmes bienfaits. Combinés, les deux sont encore plus puissants.
    Les huiles essentielles qui favorisent la relaxation, le soulagement du stress et réduisent l'anxiété sont particulièrement puissantes lorsqu'elles sont utilisées en combinaison avec la méditation. Parmi celles-ci, citons :
  • Lavande

  • Jasmin

  • Citron

  • Bergamote

  • Ylang ylang

  • La sauge sclarée


  • Les systèmes de diffusion des parfums d'huiles essentielles vont du simple diffuseur en bâton aux diffuseurs numériques plus avancés sur le plan technologique. Si elles sont correctement diluées, la plupart des huiles peuvent également être placées sur la peau.

    L'aromathérapie aide à définir l'"humeur" de votre espace de méditation et peut vous aider à atteindre des états méditatifs plus profonds et plus régénérants. Ses bienfaits peuvent vous aider même en dehors de l'espace de méditation.


    Bougies


    En plus d'apporter de nombreux bienfaits, les bougies créent une certaine atmosphère et contribuent à l'immobilité d'un espace de méditation. La méditation à la bougie a même son propre nom : trataka.

    Avec trataka, la flamme d'une bougie est le centre de la méditation. En tant qu'humains, nous sommes naturellement attirés par le feu et la flamme a des qualités hypnotiques. Lorsque l'esprit s'installe, il peut mieux se concentrer sur l'attention et la perspicacité.

    On dit que la trataka aide à soulager l'insomnie et à améliorer la qualité du sommeil. Elle soulage l'anxiété et améliore la clarté. Elle peut également améliorer les muscles autour des yeux et potentiellement améliorer la vue.

    La pratique de la trataka est relativement simple. Mettez-vous dans une position confortable et placez la flamme à la hauteur des yeux afin de ne pas avoir à vous étirer ou à vous affaler. Il s'agit ensuite de centrer votre attention sur la flamme.

    Bien sûr, les bougies ne doivent pas nécessairement être au centre d'un espace de méditation. Elles peuvent servir d'éclairage d'ambiance, et les bougies parfumées peuvent servir d'aromathérapie.

    Veillez à ce que les bougies soient éloignées de tout matériau inflammable. Les bougies en pot sont plus stables et plus sûres que les bougies en bâton. Si vous voulez garantir encore plus la sécurité, choisissez des bougies à piles qui ont un effet scintillant sans les dangers d'une flamme nue.


    Ventilation et qualité de l'air


    Vous passerez probablement un temps important dans votre espace de méditation, la qualité de l'air est donc importante. Un air pur, clair et frais peut vous aider à vous détendre.

    Si vous avez déjà marché le long de l'océan, vous avez fait l'expérience de la puissance de l'air frais, propre et ionisé. Il vous donne presque envie de prendre une grande respiration et vous détend en le faisant. Les purificateurs d'air et les ioniseurs peuvent avoir un effet similaire. De nombreux purificateurs d'air/ioniseurs modernes sont silencieux, afin de ne pas ajouter de bruit gênant dans l'espace. La différence peut être perceptible et bénéfique.

    Si un purificateur/ioniseur n'est pas dans le budget, faites ce que vous pouvez pour améliorer la circulation de l'air frais dans la pièce lorsqu'elle n'est pas utilisée. Empêchez l'air de devenir vicié ou stagnant en ouvrant les fenêtres. Un ventilateur de plafond à faible vitesse peut également être utile pour maintenir l'air frais et en mouvement.


    La couleur de la peinture est importante


    Certains pensent que les couleurs sombres constituent la meilleure toile de fond pour un espace de méditation. D'autres préfèrent les pastels doux. En fin de compte, c'est votre espace et les couleurs qui vous font vous sentir à l'aise et en paix sont celles que vous devriez choisir.

    Mais quelle que soit la direction que vous prenez, les couleurs doivent être en harmonie les unes avec les autres. Les couleurs et les teintes ne doivent pas se battre entre elles et s'efforcer d'attirer l'attention sur un point central de la pièce. Lorsque vous entrez dans l'espace, les couleurs doivent être apaisantes et relaxantes. Évitez les couleurs vives et les couleurs qui sont radicalement opposées les unes aux autres.

    En plus des couleurs de votre espace, un éclairage approprié peut avoir un impact positif important dans la pièce.


    Un éclairage approprié


    Éclairer une pièce pour la méditation L'éclairage est un moyen puissant d'ajuster l'ambiance et de fixer l'atmosphère d'une pièce. Il y a probablement beaucoup plus de choix d'éclairage aujourd'hui que vous ne le pensez.

    Au minimum, l'éclairage d'une pièce entière devrait être transféré d'un simple interrupteur à un variateur de lumière. Un variateur vous permet de régler l'éclairage pour passer de la lumière du jour à une douce lueur. À partir de là, les choix continuent à se multiplier.

    La plupart préfèrent un éclairage indirect ou diffus dans un espace de méditation. Si vous choisissez une lampe de table ou de bureau, optez pour un abat-jour surdimensionné qui empêche de voir directement l'ampoule et fournit un éclairage doux. Les lampes en bois et en matériaux naturels peuvent également ajouter à l'atmosphère.

    Un autre bon choix d'éclairage pour une salle de méditation est une lampe en cristal de sel d'Himalaya, ou une lampe en sélénite dont on dit qu'elle a des pouvoirs curatifs et calmants. Certains préfèrent de petites lampes de méditation qui ressemblent à des lucioles et qui peuvent imiter les étoiles du soir.

    Vous avez l'occasion de faire preuve de créativité dans les textures, les couleurs et l'emplacement de la lumière dans votre espace. Les options d'éclairage LED sont pratiquement illimitées dans leur variabilité. N'ayez pas peur d'expérimenter. Si cela ajoute à votre bonheur, allez-y.

    Bien entendu, vous voudrez exercer un contrôle sur toute lumière naturelle qui pénètre dans la pièce. Bien qu'elle soit bienvenue dans un espace de méditation, il y aura des moments ou vous souhaiterez une lumière plus douce ou même vous rapprocher de l'obscurité. Des stores occultants, des persiennes et des rideaux peuvent vous aider à contrôler la lumière naturelle.


    Minimiser la présence des écrans


    Les écrans jouent un rôle important dans notre vie quotidienne. Ils sont utilisés dans nos smartphones, ordinateurs, ordinateurs portables, tablettes et téléviseurs. Il y a des écrans sur les horloges, montres et autres appareils numériques. Mais ils n'ont pas leur place dans une salle de méditation paisible et sans stress.

    Non seulement les écrans sont une distraction, mais ils nous rappellent aussi notre vie quotidienne stressante en dehors de la pièce. Cela peut nous faire sortir de notre état zen.

    Si vous utilisez un espace partagé comme un bureau à domicile, couvrez tous les écrans pour qu'ils ne soient pas visibles et laissez votre smartphone en dehors de cet espace. C'est un moment important pour vous déconnecter et vous débarrasser de votre anxiété. Si, au début, il peut sembler que laisser votre smartphone en dehors crée en fait de l'anxiété, avec le temps, vous découvrirez les avantages de vous déconnecter, ne serait-ce que pour 20 minutes ou une heure.


    Créez un espace qui VOUS plaise


    Il existe de nombreux conseils et suggestions pour créer un espace de méditation, et la plupart ont de la valeur. Mais le plus important est de garder à l'esprit que cet espace est le vôtre. Il doit vous faire du bien et vous aider à décompresser. Mais c'est un peu différent de simplement concevoir un espace attrayant. C'est un espace qui a un but.

    Il doit être apaisant et réconfortant. Il doit minimiser les distractions et utiliser les éléments naturels pour vous aider à mieux vous connecter avec la nature et avec vous-même.

    Si vous voulez expérimenter sur fond de soft jazz ou de musique classique, essayez. Si cela n'améliore pas votre expérience, passez à autre chose. Allez-y, essayez les bougies, les lampes à sel et l'aromathérapie. Ce qui fonctionne super bien pour quelqu'un peut être moins efficace pour un autre. Ne craignez pas d'expérimenter et d'essayer de nouveaux éléments dans votre espace, et soyez conscient de ce qui fonctionne pour vous. Si vous vivez une expérience de méditation particulièrement enrichissante, notez pourquoi elle vous a été si précieuse. Plus vous méditez dans un espace, plus il devrait refléter ce qui fonctionne pour vous.

    L'espace que vous créez devrait être si incroyable, si gratifiant et si bénéfique pour votre vie quotidienne, que la méditation devienne une partie de plus en plus critique de votre journée. Ce devrait être un espace de plaisir.


    Comment insonoriser votre espace contre les bruits extérieurs


    Insonorisation d'une pièce ou d'une maison pour la méditation L'une des principales façons de créer votre espace de méditation individuel ou collectif est de l'isoler, au moins dans une certaine mesure, du monde extérieur. Le bruit de la circulation, les enfants qui jouent et les chiens qui aboient ne contribueront pas à créer un état de méditation. La réponse se trouve dans l'insonorisation.

    Pour les personnes travaillant dans l'industrie du divertissement, du disque et de la musique, l'insonorisation est un mode de vie. C'est une façon de gérer les ondes sonores pour obtenir le résultat souhaité. En termes d'espace méditatif, l'insonorisation est souvent utilisée pour isoler l'espace des sons extérieurs. Elle peut également être utilisée pour créer une certaine qualité audiocentrique dans l'espace ou même empêcher le son de s'échapper et de déranger les autres.

    La gestion ou la manipulation du son est une science. L'utilisation de divers matériaux absorbant le son et placés dans des zones spécifiques peut créer le résultat souhaité. Les avantages des matériaux absorbant le son dans une salle de méditation peuvent être énormes.

    Il n'est pas nécessaire d'être ingénieur du son pour comprendre les principes de base de l'insonorisation et la façon dont le son peut être géré au mieux pour servir vos objectifs. Il peut cependant être utile de comprendre certains principes de base de l'insonorisation et de l'acoustique, qui affecteront la qualité de votre espace.


    Conseils pour aider à l'absorption du bruit


    À moins de disposer d'un espace extraordinaire dans votre maison et d'un budget important pour l'insonorisation, il peut être difficile de contrôler totalement le son qui pénètre dans votre espace de méditation. Il se peut qu'un chien qui aboie, un avion à réaction ou une sirène d'ambulance envahissent occasionnellement votre espace. Plus vous connaissez et comprenez les éléments de la réduction du bruit, plus vous réussirez à le contrôler.

    La réduction du bruit commence par la compréhension que plus il y a de barrières placées entre vous et la source de tout son indésirable, mieux c'est. Ces "barrières" peuvent être la distance, l'air, le béton, le bois, les cloisons sèches et les matériaux d'insonorisation. L'air est une superbe barrière sonore, surtout lorsqu'il est emprisonné dans un matériau.

    C'est facile à comprendre. Si vous placez votre front à l'intérieur d'une porte en bois massif et que quelqu'un frappe à l'extérieur, cela attirera votre attention. En revanche, si on frappe sur une contre-porte et que vous vous trouvez dans une autre pièce, l'impact sera beaucoup moins fort. Un klaxon de voiture, par exemple, provenant de l'intérieur de votre garage attirera probablement beaucoup plus votre attention qu'un coup de klaxon donné à un pâté de maison de distance.


    Comment fonctionne l'isolation acoustique


    Il existe un matériau d'isolation acoustique spécialement conçu pour gérer et absorber le bruit. Le plus souvent, il est fabriqué à partir de mousse et coupé à différents angles pour empêcher le son de rebondir. a la place, le son est absorbé dans le matériau en mousse.

    L'isolation acoustique est également constituée de "couvertures" de différentes épaisseurs pour empêcher le son de pénétrer dans une pièce ou d'en sortir. Ces coussins ou couvertures sont généralement accrochés sur les parois latérales d'une zone pour augmenter l'insonorisation.

    L'insonorisation est conçue pour empêcher le son de rebondir et l'absorber. C'est pourquoi de nombreux studios de son ont une isolation placée à des angles bizarres pour éviter les échos. Le rebondissement du son présente également une qualité d'amplification indésirable qui peut être préjudiciable à un espace conçu pour la méditation.

    Cependant, pratiquement tout ce qui se trouve dans une pièce absorbera le son, surtout s'il est fait de tissu ou d'un matériau plus souple. Un canapé, une chaise rembourrée et même une grande plante serviront à dévier et à absorber le son. Des rideaux suspendus au plafond ou le long des murs contribueront également à absorber le son.


    Empêcher le bruit d'entrer


    Vous devez d'abord comprendre que le son vous parvient sous tous les angles. Il cherchera à devenir une nuisance de tous les côtés de votre espace, y compris au-dessus et en dessous. Bien entendu, si votre espace de méditation se trouve au rez-de-chaussée ou dans un sous-sol, le son provenant du bas est déjà minimisé. En revanche, si vous êtes au-dessus d'un sous-sol ou dans un bâtiment à plusieurs étages, vous pouvez prendre des mesures pour minimiser votre exposition au son en dessous de vous. Le moyen le plus simple de réduire le bruit d'en bas est d'utiliser une moquette épaisse et rembourrée. Les moquettes murales sont les mieux adaptées aux zones problématiques, et les tapis placés par-dessus peuvent fournir une couche supplémentaire de résistance au bruit.

    Si votre espace de méditation se trouve au-dessus d'une cave à laquelle vous avez accès, un isolant en rouleau au plafond de la cave peut être une excellente première étape pour isoler votre espace.

    Les bruits provenant des murs latéraux peuvent être gérés en augmentant la mousse ou en injectant de l'isolant entre les murs. Des fenêtres et des portes isolées peuvent également empêcher le bruit de s'infiltrer.

    Un plus grand défi peut consister à empêcher le bruit de venir d'en haut. Placer de l'isolant en rouleau au-dessus d'un plafond suspendu peut être délicat, au mieux. Poser de la moquette dans la pièce du dessus peut contribuer à réduire les bruits parasites dans l'espace situé en dessous.


    Empêcher le bruit de sortir


    Selon la personne qui occupe votre maison, empêcher le son de sortir de la salle de méditation peut s'avérer aussi important que de garder les sons indésirables à l'écart.

    Veillez à minimiser tout espace ouvert qui permet au son de s'échapper. Cet espace peut se trouver autour d'une porte ou d'une fenêtre. Essayez d'empêcher le son de frapper directement les murs extérieurs en utilisant des rideaux ou des meubles recouverts de tissu. La moquette peut aider à empêcher le bruit de s'infiltrer dans l'espace de vie situé sous votre salle de méditation.

    Si vous utilisez un système de sonorisation, il peut également être utile de veiller à ce que les haut-parleurs ne soient pas en contact direct avec les murs. Au lieu d'installer les haut-parleurs sur un mur, suspendez-les ou placez-les sur une table loin du bord de la pièce.

    Dans de nombreux cas, la porte elle-même est le maillon faible qui permet au son de s'échapper. Il est possible de réduire ce problème en isolant la surface intérieure de la porte avec un matériau insonorisant ou une couverture épaisse.

    N'oubliez pas que vous souhaitez conserver dans votre espace une apparence confortable et attrayante qui sert à vous calmer. Une insonorisation excessive peut potentiellement avoir un impact négatif sur l'esthétique d'une pièce. Utilisez l'insonorisation si nécessaire, mais utilisez la judicieusement.


    Penser à votre maison d'une manière différente


    Penser différemment votre maison Beaucoup considèrent leur maison comme un lieu où l'on peut manger, dormir et se détendre. Ils ne reconnaissent pas tout le potentiel de leur espace de vie. Bien que nous puissions créer une salle familiale, un bureau à domicile ou même une salle de jeu ou de théâtre, nous limitons l'impact positif que notre espace de vie peut avoir sur nos vies. Outre les modifications apportées à nos plans d'étage par la construction ou par un ajout, nous pouvons nous sentir limités par nos portes, fenêtres et murs existants. La réalité est que nous devrions attendre davantage de notre espace de vie.

    L'utilisation que nous faisons de notre espace de vie a une incidence sur nos attitudes, nos habitudes de sommeil, notre santé et notre bien-être. Si nous pouvons adopter un nouveau point de vue et accroître nos attentes vis-à-vis de nos maisons, nous pourrons mieux les utiliser pour améliorer nos vies.

    De notre espace extérieur aux plantes d'intérieur et à la qualité de notre air, nos maisons contribuent déjà largement à la façon dont nous vivons notre vie. Mais elles peuvent faire beaucoup plus. Elles peuvent nous servir de répit par rapport au reste du monde et nous aider à nous ressourcer et à nous régénérer. Elles peuvent être une forteresse où nous pouvons nous retirer dans un état de calme et d'examen de conscience.

    Comment votre espace de vie peut-il mieux vous servir ? Vous pouvez commencer par créer votre propre espace de méditation. Dès à présent choisissez votre espace et nettoyez-le. Ajoutez de petits éléments simples, un à la fois, jusqu'à ce que vous ayez obtenu l'espace parfait pour vous et libre de toute anxiété. C'est un espace qui fera du bien à votre corps, votre esprit et votre âme.

    Autres ressources utiles


    Cet article vous est proposé par thebrecklife.com et traduit pas nos soins.
    Vous trouverez d'autres ressources utiles sur la page de référence : Creating a Space for Meditation

    L'auteur

    Intentionné

    Informations

    J'aime / Je partage

    Participer

    Devenez rédacteur en publiant votre témoignage !

    Partager mon expérience !

    Pour aller plus loin

    Le réseau social


    Laissez un commentaire sur : Créer un espace pour la méditation : Considérations pour tous nos sens