Soins énergétiques et manuels


Les soins énergétiques :
- agissent directement sur le plan énergétique.
- toucher manuel ou contact à distance par imposition des mains /visualisation /concentration mentale.

Les soins manuels :
- agissent sur l'ensemble de l'organisme.
- le praticien utilise ses mains pour un toucher organique et une mobilisation physique.

Les techniques combinées :
- associent pratiques manuelles et énergétiques.

Certaines pratiques délivrent plus rapidement des bienfaits durables sur une base hebdomadaire, comme les massages, tandis que d'autres demandent d'attendre 3 semaines à un mois (ostéopathie, acupuncture) pour laisser au corps le temps d'intégrer les changements.
Dans tous les cas, s'il n'y a aucune amélioration notable après plusieurs séances, c'est que le traitement choisi ne convient pas.

Pour recevoir sereinement un soin manuel ou énergétique, il est essentiel de se sentir en confiance. Cela peut demander du temps avant de trouver la pratique et le praticien qui convient.
Pendant une séance de soin, n'hésitez pas à exprimer votre ressenti. Si vous ne vous sentez pas à l'aise et que le thérapeute n'est pas à l'écoute, ou ne reçoit pas ce que vous lui dites, il n'est point besoin de subir en silence, ni de s'énerver : vous pouvez écourter la séance et partir en plein milieu si cela ne vous convient pas. C'est de votre corps et de votre santé dont il s'agit.

Toujours s'assurer des contre-indications (pathologies) et précautions spécifiques (âge, grossesse) à chaque pratique : à voir avec le praticien.


Acupuncture / acupressure


Méthodes thérapeutiques réflexes : ou comment agir sur les champs énergétiques par la pression de points spécifiques.

Les anciens sages taoistes ont répertorié dans le corps une carte précise des canaux énergétiques qui nous traversent ; ce sont les méridiens énergétiques.
Il en existe 14 principaux. Chaque méridien relie un organe et une fonction corporelle.
L'approche orientale est holistique : tout est lié ! Elle considère l'Humain dans sa relation avec le monde, son propre vécu, ses émotions et aussi l'intérieur de son corps.
Ainsi, les méthodes réflexes véhiculent l'idée qu'en touchant la peau de quelqu’un, on touche l’intérieur du corps : les viscères... et comme chaque viscère est reliée à une émotion et un comportement, on touche aussi à la psyché.

L'acupuncture et l'acupressure permettent d'identifier les dérèglements organiques et leurs causes. Pour les corriger, elles rééquilibrent la quantité ou la qualité de l'énergie distribuée dans les méridiens en stimulant ou en calmant différents points.

Acupuncture


Voir Acupuncture

Les massages en acupressure / massages réflexes


Les méthodes de digitopuncture chinoises et le Shiatsu japonais sont des techniques ancestrales : elles se pratiquaient traditionnellement en famille et se transmettait de génération en génération en Chine et au Japon.

Ces massages consistent en une pression de points précis sur le trajet des méridiens énergétiques : par influx nerveux, les points réflexes sont reliés à la cartographie complexe du système énergétique en correspondances avec les organes.

Les pressions sont fermes et se font du pouce et du bout des doigts. Ils se pratiquent habillé.
Le type de pression exercée et la combinaison des points varient selon le type de digitopuncture (Shin tao, Jin shin do, Jin Shin Jyutsu...), ou si c'est du shiatsu -la forme traditionnelle pratiquée au japon. En plus d'utiliser les doigts, le masseur utilise aussi : les paumes et les talons des mains, les avant-bras, les coudes, les genoux et les pieds !

Traditionnellement, l'action des massages réflexes est préventive pour entretenir une harmonie globale et un équilibre des sphères mentales, émotionnelles, physiques et spirituelles. Tonification des systèmes circulatoires, nerveux, immunitaires, osseux, et détoxination. Elles agissent aussi très efficacement sur les douleurs, et peuvent être utilisées pour soigner les maux du quotidien -à voir avec le praticien pendant l'entretien de diagnostic préalable.

Pour une action amplifiée pour traiter des maux précis, leurs bienfaits profitent d'une synergie avec d'autres approches notamment alimentaire (voir Naturopathie dans le guide Equilibre et santé. C'est d'ailleurs ainsi que fonctionne toute médecine traditionnelle.

La réflexologie plantaire
Voir Réflexologie

Enfin, l'auriculothérapie donne la place belle à l'oreille, autre miroir du corps. Cette technique est issue de l'Antiquité, et pratiquée dans le monde entier. Mais c'est le médecin français Paul Nogier qui l'a formalisée dans les années 50.
La stimulation des points se fait par micromassages, à l'aide de graines végétales, petites billes, aiguilles, ou par stimulation électrique ou laser.

Précautions :

ne pas appliquer de pression sur les blessures et zones inflammées.


Les Massages


Voir Massage

Il existe des massages thérapeutiques effectués par des thérapeutes certifiés en travail psycho-corporel.
Ces massages visent à soulager profondément la personne en libérant le corps des résidus du stress, des souffrances, des traumas. Le corps récupère son autonomie d'autorégulation et la personne retrouve un fonctionnement sain sur tous les plans de l'être (postural, physiologique, émotionnel, cognitif).
Ces massages respectent les résistances protectrices mises en place par le corps tout en l'amenant à relâcher ses tensions, à son propre rythme.
Ils s'effectuent seuls ou dans le cadre d'un processus thérapeutique d'évolution.
Voir le guide Thérapies psychocorporelles).


Soins énergétiques


Guérisseurs / Magnétiseurs


C'est le bouche à oreille qui désigne les bons guérisseurs ! Quand ils ont le don, leurs soins donnent des résultats. Et leur reconnaissance s'étend.
Ils utilisent l'énergie éléctromagnétique du corps pour soigner divers maux physiques, émotionnels, psychiques, énergétiques. Soins à distance, par imposition des mains ou par méthode du Toucher thérapeutique (ci-dessous). Souvent, ils sont d'excellent "barreurs de feu" et stoppent les brûlures.
Leurs moyens de guérison ne sont pas reconnus par la médecine officielle.
Quand ils exercent occasionnellement, les guérisseurs ne demandent pas d'honoraires en échange d'un soin, ou simplement une obole dont le montant est laissé à l'appréciation du patient. Ceux qui en font une activité permanente demandent le même type d'honoraire que les autres thérapeutes.


Méthode du Toucher Thérapeutique


L'intention, le centrage et la compassion du thérapeute sont partie prenante du processus de guérison des patients... Cette méthode y met un accent bienvenu !
Elle trouve ses racines dans la conception orientale de la santé. Elle permet de sentir les enveloppes magnétiques qui entourent notre corps physique -les auras, et d'agir dessus pour rééquilibrer le champ énergétique.

Elaborée en 1972 par une guérisseuse (Dora Von Kunz) et une infirmière (Dolores Krieger) en collaboration avec des médecins et chercheurs. Dans de nombreux pays à travers le monde, elle est enseignée dans les universités et elle est appliquée dans les hôpitaux pour accélérer la cicatrisation, réduire l'anxiété, les douleurs, les effets post-opératoires (notamment ceux de la chimiothérapie) et aussi les symptômes des personnes souffrant de démence (type Alzheimer).

Reiki


Voir Reiki

Radiesthésie divinatoire


Prêtre dans les années 1920, l'abbé Mermet a découvert que l'art antique des sourciers pouvait être appliqué... pour diagnostiquer les maladies !
Le corps humain, comme toute substance, émet des ondes. Une pratique adéquate de la radiésthésie par les guérisseurs permet de capter ces radiations pour localiser et identifier les organes malades, et traiter ensuite le patient avec les thérapies appropriées.

Sonothérapie


Voir Sonothérapie

Thérapie magnétique


Le pourquoi et comment de leurs effets n'a pu être encore prouvés mais les recherches continuent ! Les aimants sont utilisés depuis l'Antiquité et leurs bienfaits sont avérés : action sur la circulation sanguine, meilleure cicatrisation, oxygénation des tissus et des organes, sécrétion d'endorphine... Ils aident pour soulager les douleurs, relaxer, améliorer le sommeil, augmenter la posture et la force d'enracinement, rééquilibrer et revitaliser le système énergétique (notamment par la vitalisation interne ou externe des liquides)...
Ils s'utilisent de diverses manières (directement sur le corps -bijoux, accessoires, bandages, semelles- ou
dans les objets -oreilllers, matelas). Ils ont différentes puissances et sont faits à partir d'acier, de fer, ou d'alliages.
Ils agissent sur les champs éléctromagnétiques, soit de manière permanente, soit de manière pulsée.

Ne pas utiliser :


- pendant la grossesse.
- si l'on porte un stimulateur cardiaque (pacemaker).


Soins manuels


Microkinésithérapie


S'adresse à tous types de dérèglement issu du cours de la vie.

Elle aide à évacuer les traumatismes dont les traces sont encore actives dans le corps : quand celui-ci n'a pas réussi à se réparer et à éliminer naturellement une atteinte (physique, biologique, émotionnelle, cognitive, venant de l'extérieur ou de l'intérieur), puis une autre, et encore une autre, elles s'accumulent et l'organisme dépassé s'affaiblit. Des douleurs, des pathologies apparaissent.
Grâce à la microkinésithérapie, les cicatrices mémorielles sont effacées, et le corps régénéré retrouve ses capacités de réparation spontanées.

Comment ça marche ?
C'est une technique de massage micro-palpatoire.
Dans un premier temps, elle cherche à localiser les cicatrices mémorielles. En effet, les zones douloureuses ne sont pas forcément les zones de mémoires des chocs, car le corps connaît des réactions en chaîne complexes. Les cicatrices mémorielles se révèlent dans des zones où les rythmes vitaux des tissus sont perturbés ; ces rythmes vitaux sont perçus par leurs micro-mouvements.
Dans un deuxième temps, elle cherche à identifier les cicatrices, pour stimuler les différents tissus en fonction du type d'agression enkystée, et ré-informer l'organisme. Celui-ci, en retrouvant la mémoire du traumatisme, va rétablir la fonction fragilisée et reconstruire sa force auto-réparatrice.

La microkiné ne s'enseigne qu'à des kinésithérapeutes qualifiés.

Ostéopathie / Ethiopatie


Restituer la mobilité des os et des organes les uns par rapport aux autres : telle est l'objectif de l'ostéopathie.
Des manipulations douces, des mobilisations passives et actives, des techniques réflexes et de circulation des liquides... Appliquées localement, ces techniques ont une action sur l'ensemble des systèmes corporels, via le système nerveux central.

Ce sont des soins manuels. Ils visent à rétablir et conserver un équilibre harmonieux dans notre structure corporelle globale. Composée de nos os, muscles, ligaments, tendons et enveloppes (facias), cette architecture est considérée comme une mécanique : saine, elle connaît une usure minimale. Le squelette en est le support.

Indications :


- Perte de mobilité (rhumatismes, lumbago, torticolis), troubles fonctionnels et locomoteurs, douleurs chroniques (fybromialgie, dorsalgies et autres), chocs physiques (entorses), troubles de la sphère de la tête, des systèmes respiratoires (asthme), digestifs, pelviens, psychocognitifs.


Parfois apellée ostéopathie parce que l'étiopathie n'est pas reconnue officiellement, l'étiopathie se distingue sensiblement de l'ostéopathie en ce sens qu'elle recherche la cause des dysfonctionnements par des tests de résistances et non pas de mobilité. Son geste manipulatif est différent et agit par voie réflexe sur les tissus conjonctifs. L'action étiopathique est plus neurologique et moins mécaniste.
Mêmes indications que l'ostéopathie, avec un accent sur les troubles pelviens, gynécologiques, urinaires.
Indiqué à la fois pour résoudre des problèmes de douleurs (crises ou chroniques), et en prévention pour réharmoniser et réduire les zones à risque de blocage et de récidives.

Ostéopathie cranio-sacrée


L'ostéopathie cranio-sacrée centre son action sur les os du crâne, de la machoire et du bassin, avec des micro-mouvements.
Cette pratique est particulièrement efficace pour abaisser les niveaux de douleurs chroniques. C'est une approche qui calme le système nerveux et procure une détente physique et psycho-cognitive importante.
Elle est spécialement indiquée dans les troubles de la sphère de la tête, ORL, et cognitifs (otites, céphalées, accouphènes, sinusites, insomnies, troubles de la mémoire et concentration, dépression).

Ostéopathie viscérale


L'ostéopathie viscérale travaille à restituer la mobilité des organes viscéraux (abdominaux et thoraciques).
Cela a une action globale bénéfique -le ventre est notre deuxième cerveau, celui des émotions. Particulièrement adaptée aux troubles de la sphère digestive.

Andrew Taylor Still a crée l'ostéopathie en 1870. Il était insatisfait face à la médecine classique, il a cherché une façon plus naturelle de prendre soin en stimulant le corps à utiliser ses propres capacités de guérison.

Choisissez bien votre professionnel. Entre les mains d'un bon ostéopathe, tout se fait en douceur, rien n'est forcé.
C'est une méthode très douce qui respecte les possibilités du patient, son rythme naturel.

Chiropraxie


Les chiropracteurs corrigent les déséquilibres des articulations dont les déplacements peuvent avoir des répercussions sur d'autres fonctions corporelles.

La chiropraxie traite localement les douleurs, les troubles musculo-squelettiques, les maux de tête -les problèmes chroniques dûs à des chocs anciens demanderont un traitement plus long que les problèmes aigüs.
Ces traitement ne conviennent pas à chaque cas. Un bon chiropracteur évaluera dès la première séance si c'est adapté au vôtre.

C'est en soignant le concierge de son immeuble que Daniel David Palmer, magnétothérapeute aux Etats-Unis, a découvert cette pratique en 1895 et fondit par la suite son école de chiropraxie.
Le concierge souffrait de surdité depuis 17 ans. S'apercevant que quelques vertèbre de sa colonne étaient mal alignées, il les lui remit en place, et le concierge recouvra son ouie !

La chiropractie manipule directement le squelette pour remettre les os en place et "fait craquer" les articulations de façon intentionnelle. La chiropactie nécessite d'être parfaitement détendu - dans le cas contraire, la manipulation active présente le risque d'augmenter les défenses réflexes du corps, provoquant une aggravation des symptômes, voire de nouvelles blessures. Il est essentiel de bien choisir son praticien.

Méthode Mézières :


Pratiquée par des kinésithérapeutes formés, cette méthode complète souvent l'action des ostéopathes et chiropacteurs.

C'est une méthode d'étirements musculaires, afin de diminuer l'amplitude des courbures vertébrales.
Elle a été mise au point à partir du concept de "chaîne musculaire" par Françoise Mézières au milieu du 20ème siècle.
La méthode Mézières part du principe que les muscles de la chaîne postérieure ont une tendance naturelle à se rétracter du fait de leur rôle dans la station debout. Cela a des conséquences à distance sur l'ensemble du corps et entraine des problèmes osto-articulaires.

Particulièrement conseillée pour les problèmes de dos, et les affections d'origine mécanique de l'appareil locomoteur.

Techniques combinées


Le Do-in


Dans le Do-in, postures et respiration rechargent le corps en énergie vitale.
Et les manipulations réactivent la circulation énergétique de façon harmonieuse (les stagnations dans les zones congestionnées sont dispersées, les zones affaiblies sont réalimentées).
Pratiquer le Do-in : - accroît la réceptivité des points et méridiens énergétiques. - centre l'énergie vitale dans le hara (le centre vital énergétique de l'être humain).

Mariage du yoga et de l'auto-massage, c'est une technique holistique orientale très ancienne, qui se déroule en séries d'exercices. Elle conjugue gestes de massage, points d'acupressure et respiration, avec des manipulations, des mouvements, des étirements, et des postures.

La pratique du Do-in influe sur les capacités intuitives et relationnelles, car elle harmonise les niveaux physiques, psychologiques et spirituels.
Elle aide aussi à affiner la manière de se nourrir : elle aiguise la sensibilité et le discernement dans le choix des aliments ! Et elle augmente les capacités d'assimilation des nutriments !
Parfaite pour entretenir sa santé, dans la force et dans la souplesse, elle stimule l'ensemble des organes et régénère les fonctions corporelles.
Elle prévient les maladies en restaurant l'équilibre interne.

La Kinésiologie


C'est une technique de détection et de correction des blocages. Son outil principal ? Le test musculaire. L'invité au dialogue ? Le corps.

Un objectif positif est déterminé à l'avance entre le patient et le thérapeute. Des questions très précises en lien avec cet objectif sont posées et vérifiées auprès du corps. Le dialogue se crée entre le patient, le thérapeute et le corps. Les réponses sont données grâce au test musculaire.

L'évaluation se fait à partir des tests sur 14 muscles.
Une fois la nature du blocage déterminée, des corrections sont proposées au patient selon de nombreuses techniques (auto-massage par pression, mouvement, respiration, visualisation,...). L'effet de la correction est vérifié par test musculaire, avant d'être suivie par une autre correction.

Le test musculaire a été mis au point par le chiropracteur Georges Goodheart en 1964, à la suite du test musculaire des neurologues ; il a découvert que la faiblesse musculaire est liée à la faiblesse des organes et des fonctions du corps via les méridiens énergétiques tels que conçus par la médecine chinoise.

Indiquée pour faciliter les périodes de transition ou les apprentissages, la confiance en soi, pour aider à traiter les souffrances morales (en dehors de la dépression), les troubles psycho-corporels chroniques (comme la boulimie ou le mal des transports), la kinésiologie peut aussi accompagner le traitement classique des maladies graves pour calmer les angoisses et renforcer la confiance.

Les kinésiologues utilisent parfois des techniques manuelles douces en complément des tests musculaires (acupressure, médecine chinoise...). Il existe plus de 80 formes différentes de pratique de la kinésiologie.

Le Watsu


Détente aquatique... Thérapie corporelle... Danse... Méditation profondément sensorielle dans l'eau... Aucun effort à faire ! On est porté par l'eau et le thérapeute. Sans avoir à supporter son poids, le corps se délie, et dans cet abandon progressif, l'esprit apprend à faire une pause, dans un contact protecteur et nourrissant.

Le watsu se pratique dans une eau chauffée à 35 degrés.
Il combine des massages de type shiatsu adaptés à l'eau, des mouvements et bercements, des étirements, et une synchronisation respiratoire avec le praticien.

Les soins watsu détendent les muscles... relachent les ligaments... assouplissent les articulations... apaisent le système nerveux et les tensions.
Ils offrent une meilleure circulation physiologique et énergétique grâce au massage shiatsu.
Ils favorisent la digestion des anciens traumatismes et permettent aussi de développer la confiance en douceur...
Ils procurent un lâcher-prise profond physique, émotionnel et mental.

C'est une thérapie qui aide à se reconstruire, un complément à la rééducation suite à des blessures de l'appareil locomoteur, ou suite à des chocs émotionnels.

C'est une pratique idéale :
- pour calmer le stress, les douleurs chroniques, les peurs.
- pour soulager les inconforts des femmes enceintes et établir des moments profonds de connexion sereine avec le bébé.

Cette méthode a été initiée par Harold Dull, en Californie en 1980.

Sur le même thème
Autres thèmes