Développement créatif

Développement créatif

Que puis-je en attendre ?


Vive la liberté ! Je veux développer mon assise, prendre les commandes de ma vie ! J’ai besoin d’une plus grande liberté intérieure.

Comment faire pour mieux écouter mon instinct et libérer le pouvoir créateur qui vit en moi ?
Stop aux vieilles routines et aux vieilles habitudes qui freinent mon épanouissement ! J’ai besoin de pouvoir évoluer et de faire face aux changements et aux défis. Je veux créer une vie qui me ressemble.
Je veux transformer ma vie matérielle et professionnelle. Comment porter des projets innovants et concrétiser mes idées ?
Comment vivre positivement et accroître ma confiance ? J’aspire à devenir la meilleure version de moi-même.
J’ai besoin de mettre mes talents au service de la création d’un monde meilleur.
Je veux surfer sur la vague résolument actuelle et co-créative. En avant vers un monde nouveau !

Devenir un créateur plus sensible et plus conscient de sa vie grâce au développement créatif, c’est possible. Comment ? Cela peut être abordé de 1001 manières, mais toujours avec une pratique approfondie. Sur intentionne.com, vous trouverez différentes propositions de travail pour aller à sa rencontre.

Précautions générales


Travailler au développement créatif et intuitif demande une attention particulière à bien s’ancrer dans le concret et à se protéger de la pollution psychique (sa propre négativité comme celle des autres). Attention à ne pas nourrir rêves illusoires et fantaisies mentales. Assurez-vous de trouver un professionnel compétent qui saura vous guider efficacement.

Quelques axes de développement


Ma fraîcheur, ma créativité


Dans ma mémoire vit l’enfant joueur, inventif et sans peur que j’ai été. Je me rappelle sa fraîcheur mentale et sa souplesse émotionnelle.
Explorer... Créer de nouvelles possibilités... J’arrête de me figer dans les répétitions mécaniques des habitudes, des rigidités et des certitudes.

Fondamentale, vitale. La créativité est un maître. Elle m’enseigne à mobiliser mes ressources intérieures. Avec elle, je manifeste graduellement mon potentiel le plus haut.
Elle m’ouvre les portes d’une meilleure vie relationnelle : interconnectée. Je n’ai pas à renier qui je suis pour respecter l’altérité et nourrir des relations positives.

Concrètement, la créativité :
  • donne le désir et la volonté d’exprimer son identité profonde

  • inspire des projets

  • donne la spontanéité et la détermination nécessaires pour les accomplir

  • soutient pour quitter les mécanismes intérieurs qui oppressent (les auto-définitions de soi, les conditionnements limitants, les peurs, les inhibitions acquises)

  • aide à trouver des solutions aux problèmes les plus complexes

  • aide à trouver sa place dans le monde !


  • Mon énergie vitale est créatrice


    C’est mon énergie vitale qui nourrit la créativité ! Elle soutient le pouvoir créateur, elle renforce la capacité à s’adapter pour répondre au changement.
    Chaleur et élan vital de la sexualité, fraîcheur et élan vierge de la créativité : deux expressions pour une même énergie que je peux apprendre à soigner. des études scientifiques font ce constat : les personnes très créatives utilisent plus souvent certaines zones et réseaux de neurones spécifiques du cerveau, les glandes pinéales et pituitaires qui régissent l’intuition, le discernement, la confiance en soi et en l’univers. Avec l’énergie créative, j’ai une compréhension plus subtile des situations, et je dirige mieux ma volonté.

    Comment se manifeste mon pouvoir créateur ?


    Je prends la décision volontaire de créer ma propre vie.

    Le pouvoir créateur demande de se responsabiliser. il a diverses facettes comme l’intention, l’intuition, l’adaptation, l’innovation, l’organisation... et le plaisir !

    C’est une aptitude consciente à muscler pour arrêter de subir sa vie passivement, ne plus être le jouet de ses affects et ne plus se considérer comme une victime des circonstances extérieures.

    1. L’intention ou l’art de se donner une direction


    L’intention a un pouvoir : celui de concentrer l’attention. Quand je la concentre sur ce que je souhaite, je commence à émettre des impulsions créatrices dans ma propre vie, au lieu de la subir passivement.

    Qu’est-ce qui est un véritable défi pour la volonté ? La façon de vivre contemporaine en occident ! Car elle provoque un déficit de l’attention. Nous sommes en état de distraction permanent, avec le sentiment d’être ballotté par les événements de la vie. Cela génère beaucoup d’insatisfaction et de stress. qu’est-ce que je veux, quels sont mes objectifs - lire l’article : « Quels sont vos objectifs ? »

    En me donnant une intention, je me donne une direction. Je commence à récupérer mon pouvoir et à mobiliser ma volonté. Cette intention soutiendra mon orientation contre vents et marées, et elle m’apportera l’énergie nécessaire. formulée patiemment, mon intention se fixera comme une empreinte pour devenir la source de ce que je vais créer de nouveau.
    Me donner une intention, c’est aussi apprendre à construire mon expérience de manière positive et inspirante. Il y a l’art et la manière de se raconter.

    Le but étant de créer des histoires motivantes qui m’inspirent des émotions positives et m’invitent à concrétiser mes objectifs :
  • une intention puissante est authentique ! elle capte mon attention car elle se base sur mes pensées et mes sentiments réels.

  • la pensée et plus encore la parole (le verbe) ont un pouvoir créateur scientifique - d’où l’importance d’être attentif à ce que je pense et dis.


  • Avec de la créativité, il est toujours possible de transformer le négatif en positif.

    Cependant, être positif, ce n’est pas être naïf ni se bercer d’illusions : être positif, c’est être prêt à affronter les difficultés, à tomber et se relever, à apprendre des revers de la vie en restant optimiste.

    le développement créatif est là pour m’aider à sortir du pessimisme, à dilater ma confiance en moi, à m’orienter vers des pensées, des paroles positives authentiques. il peut aussi m’aider à identifier et matérialiser mes vrais désirs, ceux qui sont en alignement avec mon être profond. enfin, il m’aide à rester en bonne santé : il est maintenant scientifiquement prouvé qu’être optimiste, c’est bon pour la santé physique, émotionnelle, relationnelle et mentale.

    Pour concentrer positivement notre attention, nous avons besoin de :
  • Nourrir un vrai désir

  • Avoir une intention claire

  • Être centré

  • Accepter le présent tel qu’il est et induire le futur

  • Avoir confiance sans se préoccuper du comment cela va se passer : la Vie est aux commandes, pas nous !

  • Être patient

  • Être détaché du résultat


  • Synchronicités, connexions, coïncidences... C’est la nature même de la vie.

    2. L’intuition ou l’art de protéger l’espace intérieur


    L’intuition est ma sensibilité la plus subtile et la plus délicate. Elle a besoin d’être protégée, approchée avec respect et attention.

    Avec quelles qualités l’intuition est-elle en affinité ?
  • 1 - Écouter le corps

  • 2 - Développer un bon ancrage

  • 3 - Cultiver le calme à toute épreuve

  • 4 - Apprendre la force douce et la protection

  • 5 - Rester un éternel étudiant face à la vie

  • 6 - Vivre avec plaisir et joie

  • 7 - Me simplifier la vie

  • 8 - Jouer

  • 9 - Pratiquer, m’exercer, expérimenter


  • En pratiquant ces qualités, je muscle mon 6ème sens. Petit à petit, ma perception subtile se densifie, devient certitude et ne s’oppose plus à la raison. Il faut alors vivre avec le 6ème sens, en assumer parfois l’inconfort qu’il peut procurer - en risquant d’être moi-même, et en sortant de mes mécanismes habituels.

    En plongeant dans le monde intuitif, directement et sans filtre réflexif, je me mets à l’écoute de ma perception la plus directe : mon instinct. Je me mets en phase avec le mystère qui me dépasse. Synchronicités, coïncidences et connexions, la vie se déploie dans toute sa splendeur interconnectée. C’est sa nature, tout comme nous sommes tous interdépendants - même si la vie contemporaine nous garde dans la parfaite illusion du contraire.

    L’instinct me met en contact avec la vie dans sa totalité : je sors d’une vision étriquée de la vie et centrée sur moi. J’accepte la responsabilité d’être guidé par ma vérité la plus haute. J’ai alors toujours le sentiment de faire les bons choix et d’être soutenu par la vie. Les moments de difficultés deviennent des moments de profonds apprentissages.

    Les personnes spontanément très créatives sont plus sensibles et ouvertes.
    Elles sont très réactives aux stimuli et donc plus vulnérables : elles filtrent et gèrent moins facilement toutes les informations et distractions venant de l’extérieur. La forte intuition naturelle que leur confère cette ouverture sensible peut les guider - à condition d’être bien ancrés, sans se laisser distraire ni polluer.
    Pour ces personnes l’apprentissage se situe particulièrement au niveau du discernement et de la protection psychique du canal intuitif. Cela peut demander de passer d’abord par un professionnel en thérapie, une thérapie d’ancrage qui passe par le corps. (voir Thérapies psycho corporelles)

    3. S’adapter ou l’art de danser avec les contraintes nouvelles


    Comment gérer les situations critiques quand je n’ai aucune idée de ce qu’il convient de faire ?

    Moi, chercheur-se du monde d’aujourd’hui, dans quelle complexité j’avance ! Tout change constamment et très vite, avec des paramètres de plus en plus nombreux à prendre en compte.
    L’humanité fait face à des situations inédites et complexes. Leur analyse peut être confuse dans le flux continuel d’informations à discerner, trier et traiter. Ce sont des territoires inconnus quant aux décisions à prendre !

    Tout a changé, sauf moi ! Mes bonnes vieilles capacités, mes certitudes confiantes, mes réflexes sécurisants ne sont plus d’une grande aide pour faire face aux enjeux actuels et à venir. Je dois très vite m’adapter. une nouvelle nécessité se dessine, celle d’apprendre à supporter l’ambiguïté du futur - et même, à l’aimer !

    Or, nous les humains, nous avons cette tendance innée : toujours, toujours chercher du sens pour nous rassurer. nous réduisons alors la réalité du monde à des schémas prévisibles, simplifiés et donc erronés. du coup, nous sabotant nous- mêmes, nous passons à côté des challenges et des formidables opportunités actuelles.

    Il est urgent de changer de regard ! puis-je arrêter de me réfugier dans une interprétation automatique et simpliste des situations ?
    Le futur imprévisible est ambigu, ok !
    Cette ambiguïté est une opportunité !

    Celle de réagir différemment en explorant efficacement de nouveaux territoires.

    Le développement créatif peut m’enseigner à rester alerte et à m’adapter dans n’importe quelle situation. Comment gérer les situations critiques quand je n’ai aucune idée de ce qu’il convient de faire ? Puis-je prendre plaisir à rester dans l’incertitude ? Des exercices spécifiques permettent de transformer l’ambiguïté en moteur de créativité.

    Je peux ouvrir cette capacité à tolérer l’incertitude en m’exerçant à :
  • Respecter le caractère multi-variable et insaisissable d’une situation

  • M’ouvrir à la richesse de la diversité

  • Accepter ma nature contradictoire et complexe

  • Observer et mieux connaître mon propre état d’esprit dans les prises de décision • Éviter de réagir émotionnellement ; agir en fonction de l’objectif

  • Dépasser la peur d’échouer !


  • Dans un deuxième temps, je peux aller jusqu’à rechercher l’imprévisibilité pour la rendre positive. Mais comment faire ? Voici quelques pistes :
  • décomposer un élément à ses composants essentiels

  • reformuler les problèmes

  • identifier les qualités objectives et fondamentales en traversant la perception première

  • déplacer la recherche d’une solution dans d’autres domaines

  • cultiver les qualités des inventeurs


  • Grâce à ces expérimentations ludiques, je peux pratiquer au quotidien. La créativité est un état d’esprit. Elle nécessite de toujours me remettre en question, de prendre du recul sur moi - et ce même dans les moments de succès où j’ai tendance à m’endormir sur mes lauriers.

    4. L’innovation ou l’art de penser loin


    Nous vivons collectivement une ère de mutation.

    Comment rester agile mentalement ?... Puis-je apprendre à me surpasser au quotidien, en surmontant et transformant les obstacles ?...

    Savoir innover : une néCessité vitale au 21è siècle. Innover pour gérer les situations inédites et complexes auxquelles nous faisons face. Innover pour répondre à tous les problèmes avec persévérance et de façon adaptée.

    Fort heureusement, l’époque est propice à l’innovation... elle est multiculturelle. elle nous confronte dans nos différences, et elle nous pousse à mutualiser les points de vue et les richesses de comportements. elle nous oblige à penser neuf. et à créer une nouvelle manière de vivre ensemble.
    Car en face, il y a l’incertitude, et il y a la nécessité de créer une nouvelle interprétation commune du monde.

    Mais pour acquérir la capacité d’innovation sur le plan individuel d’abord, pour partager et co-créer ensuite, il me faut déjà avoir :
  • la volonté d’explorer

  • l’envie d’apprendre et de comprendre

  • la satisfaction de découvrir de nouvelles informations


  • Des études ont montré que la volonté d’explorer et le désir d’apprendre influent sur la quantité de dopamine produite dans le cerveau. Or ce neurotransmetteur a pour rôle de provoquer la motivation.

    Ma motivation dépend donc de mon envie d’explorer !

    Mon plaisir vient de la satisfaction d’apprendre. la sécrétion de dopamine agit sur mon ouverture et ma flexibilité mentale. Et ça tombe bien ! nous vivons collectivement une ère de mutation de la même ampleur que le passage de la période paléolithique nomade à la période néolithique et la civilisation sédentaire. peut-être en sortirons nous grandit en tant qu’êtres humains ?
    Je ne peux avoir aucune idée de ce que sera le monde dans 20 ans, 50 ans, 100 ans... et au delà.

    Certes, c’est stressant ! mais c’est un stress positif. Notre temps est aux challenges et c’est tant mieux ! C’est dans les moments de défi que je muscle le plus mes compétences mentales : le cerveau aime chercher à solutionner des problèmes complexes, explorer des situations peu claires aux multiples interprétations. il a besoin d’être en situation d’apprentissage : sa vitalité s’améliore sous l’effet d’une tension positive, et mis au travail, il se développe continuellement...

    Je me forme un esprit innovant quand je :
  • 1 - Me mets en mode d’apprentissage continu

  • 2 - Nourris ma curiosité et mon ouverture d’esprit

  • 3 - Accepte la pression du challenge

  • 4 - Bouscule mes habitudes

  • 5 - Prends le risque d’expérimenter mes idées

  • 6 - Cherche la polyvalence

  • 7 - Puise de la matière à inspiration

  • 8 - Reste focalisé-e sur le moment présent

  • 9 - Porte un regard neuf et sans jugement sur le monde en per-ma-nen-ce

  • 10 - M’exerce à penser différemment

  • 11 - Cherche de nouveaux moyens d’apprendre

  • 12 - Chéris la diversité


  • 5. L’organisation ou poser la première brique


    Comment adapter son mode de réflexion au fonctionnement du cerveau ?

    1/ J’y suis, je couve un nouveau projet ! J’ai besoin de déployer mon inspiration, la découvrir, la nourrir, la développer...
    Ou encore :
    2/ je nage dans l’abondance créative... J’y bois même un peu la tasse... J’ai besoin de faire le tri et d’organiser mes inspirations, pour ne pas me noyer dans une mare d’illusions... Je veux concrétiser, mettre en pratique mon imagination... sortir du rêve, quoi !

    Ces mouvements sont essentiels. Ils demandent tous deux de : clarifier mes pensées, formuler mes inspirations, organiser mes priorités, et me donner une nouvelle direction claire. C’est incontournable si je veux poser la première brique... !

    Après, je ne me mêle plus de rien. Je laisse les choses se faire selon ses propres gammes. Le mystère est à l’œuvre. C’est le moment d’aller faire des activités artistiques, sportives, de sortir ou se détendre.

    Tout a ses merveilles, l’obscurité et le silence aussi. Helen Keller


    Comment adapter mon mode de réflexion au fonctionnement du cerveau ?
    Comment favoriser l’alliance des hémisphères gauche et droit ?
    Voir le guide Connaissance de la nature.


    BIBLIOGRAPHIE


    «Trust your vibes», de Sonia Choquette, Hay House, Inc., 2004
    «Wired to Create: Unraveling the Mysteries of the Creative Mind» de Dr Scott Barry Kaufman et Carolyn Gregoire, Penguin Publishing Group, 2015
    «Nonsense : The Power of Not Knowing» de Jamie Holmes, Crown Publishers, 2015
    «The ten faces of innovation» de Tom Kelley et Jonathan Littman, Profile Book Ltd, 2005