Recherche: Luminothérapie

luminothérapie
Gerd Altmann

La luminothérapie


Pratique faisant partie de la photothérapie, la luminothérapie ou thérapie par la lumière compense le manque de lumière saisonnier ou chronique (sédentarité, travail sous lumière artificielle, désynchronisation du rythme biologique, horaires décalés).

Quels sont ses effets ?


Elle agit sur la production hormonale de sérotonine et mélatonine, et aide à soigner les troubles du sommeil, de concentration, de l'humeur, la dépression, la fatigue chronique, la boulimie... La luminothérapie pratiquée aux heures où la lumière naturelle est basse ou inexistante (la nuit) permet d'augmenter les performances cognitives (vigilance, concentration, mémoire).





Comment ça marche ?


Elle se pratique à l'aide de lampes spéciales qui diffusent une lumière blanche : c'est une lumière solaire artificielle. Cette lumière comprend en son spectre l'ensemble des couleurs du spectre lumineux.
Placée dans le champ de vision, elle est reçue par les yeux et absorbée par les cellules de la rétine en lien avec les zones cérébrales de la cognition.

Prenez l'avis de votre médecin traitant. Il peut vous accompagner. La luminothérapie est validée par la médecine conventionnelle en France. Selon les besoins, ces soins peuvent être faits chez soi ou encadrés en milieu hospitalier.

Précautions.


Attention au matériel utilisé ! Assurez-vous :
  • que la lampe utilisée n'émet pas de rayons UV ou d'infrarouges (Norme NF/EN62471 «sans risque photo-biologiques»)

  • qu'elle répond aux normes européennes (CE plus 4 chiffres)

  • que le dispositif soit assez puissant ou grand pour atteindre l'oeil par rapport à la distance où vous vous placez, et que la lumière blanche produise 10000 lux, la bleue 200 lux.


  • Restrictions.


    La luminothérapie peut être déconseillée dans certains cas.
    Bien consulter le médecin approprié : ophtalmologue en cas de troubles oculaires tels que glaucome, cataracte, dégénérescence maculaire, rétinite pigmentaire ; psychiatre en cas de troubles maniaco-dépressifs ; médecin en cas de prise de médicaments photosensibilisants.
    Une attention toute particulière est à apporter en cas de troubles maniaco-dépressifs : l'apport de lumière peut déclencher un épisode maniaque. Les séances doivent se faire sous surveillance médicale uniquement.


    Différentes indications


    Source : Wikipedia
  • Troubles du sommeil

  • Fatigue chronique

  • Travail de nuit ou "de pauses"

  • Remise à l'heure de l'horloge biologique

  • Voyage aérien

  • Syndrome prémenstruel

  • Dépression saisonnière et non saisonnière

  • Avant l'accouchement : états dépressifs pendant la grossesse

  • Après l’accouchement : dépression post-partum ou post-natale

  • Fatigue dans la sclérose en plaques

  • Fatigue dans la maladie de Parkinson

  • Pour les personnes âgées atteintes de démence sénile

  • Pour améliorer l’état général dans les débuts de la maladie d'Alzheimer

  • Aide à l'abstinence alcoolique

  • Aide à la prise ou à la perte de poids, compulsions et troubles alimentaires

  • Aide au traitement des états compulsifs alimentaires (anorexie et boulimie)

  • Pour le tonus des personnes actives et en bonne santé

  • Accroissement de l'attention sportive

  • Et aussi pour soutenir les étudiants en préparation intensive d'examens.

    Bibliographie et webographie complète dans le guide “Thérapies Naturelles”.

    Catégorie : Thérapies naturelles
    Voir aussi :

    Les articles - recherche "luminotherapie"

    Article : Comment la luminothérapie peut m'aider à passer un bon hiver ?

    COMMENT LA LUMINOTHÉRAPIE PEUT M'AIDER À PASSER UN BON HIVER ?

    ... forme ? Se traiter avec la luminothérapie est une manière efficace de récupérer de l'énergie, apaiser le stress, ...

    Suivez-nous sur facebook