Recherche sur le terme : Apithérapie

L'apithérapie


La thérapie par l'api, du latin «apis», l 'abeille : soigner avec les produits de la ruche.
Un peu d'histoire... C'est une thérapie très ancienne, au moins autant que l'apiculture. Après les plantes et l'argile, les produits de la ruche sont sûrement les remèdes les plus anciens de l'humanité.
Les abeilles ont de tous temps été considérées comme sacrées - dans les grandes civilisations sumériennes, aztèques, incas, mayas, égyptiennes, chinoises, celtes, greco-romaines... Dans le christianisme, elles sont un symbôle de pureté et de résurrection.

Nos amies les abeilles... Elles sont d'une créativité et d'une générosité incroyables, en harmonie totale avec la nature auxquelles elles donnent beaucoup grâce à la pollinisation. Elles sont primordiales à l'équilibre de la vie.
Menacées... Malheureusement, elles sont victimes de notre manière de vivre : elles sont en danger d'extinction si l'on ne change pas très rapidement nos choix et nos comportements à l'échelle collective.

L'apiculture de nos jours... De bons produits de la ruche proviennent d'un métier fait avec amour et promulguant de bons traitements :
-le respect de l'équilibre, du rythme et des besoins des abeilles (par exemple leur laisser de leur miel/gelée et pollen pour leur propre nourriture et non pas du sirop de sucre blanc ou de maïs),
-la qualité et le processus de construction des ruches pour éviter toute dégradation et traitement chimique des matériaux,
-des terrains de butinage éloignés des sources de pollutions, routes, pesticides et chimies diverses,
-des soins naturels sans antibiotiques en cas de maladies (maladies qui sont inévitables quand les abeilles sont nourries au sucre !)
-et l'art et la manière pour récolter les produits. Un bon miel est un miel récolté à froid jusque dans la cire d'opercule qui est pressée, non chauffée. Et un bon miel n'est non plus jamais chauffé pour en extraire la cire restante –le miel est laissé à maturer plusieurs semaines et la cire remonte à la surface d'elle-même (c'est la période de maturation). Les miels chauffés, filtrés, pasteurisés perdent leurs enzymes et leurs propriétés nutritives. Mais la définition légale du miel ne comprend pas cette précision, donc on ne peut se fier à l’étiquetage en la matière. Seul critère : à part le miel d'acacia (et dans une certaine mesure de pur châtaignier), tout miel non chauffé cristallise dès l'automne et se liquéfie dès que les températures réchauffent.
Les critères de qualités sur le pot : miel de France, producteur local ou Bio, récolté et mis en pot par l'apiculteur. Il n'est jamais dans les premiers prix.

Le miel


C'est la nourriture des abeilles adultes. Un bon apiculteur ne récolte que l’excédent, fruit de leur générosité, et en garde toujours un peu de côté pour elles en cas d'hiver rude.
Dynamisant, nourrissant, cicatrisant et régénérateur des tissus (même les hôpitaux français l'utilisent ! http://www.melipharm.com/reportage-tf1), antiseptique (antibactérien, antifongique, antiviral)... et délicieux, le miel est l'aliment divin par excellence !



Chaque miel a des propriétés spécifiques, qui dépendent des plantes à partir desquelles il est produit. Par exemple, les miels de thym (champion de la cicatrisation), lavande (soulage piqûres et brûlures) et surtout sapin et eucalyptus sont particulièrement utilisés pour soulager les troubles respiratoires, tandis que les miels de tilleul et d'oranger ont des effets sédatifs avérés. Les miels de châtaignier et romarin tonifient, avec l'accent pour l'un sur la circulation sanguine, et l'autre sur les fonctions ORL et hépatiques... Le miel de bruyère est diurétique, et le miel d'acacia soulage la digestion.

Les trois nectars apicoles :

super énergétique, équilibrant du système digestif et de la flore intestinale, booster d'immunité...

La gelée royale
C'est l'aliment de la reine et des larves à la naissance pendant leurs trois premiers jours.

Le pollen
C'est l'aliment des larves avant qu'elles deviennent adultes.

La propolis
Les abeilles la fabriquent à partir d’éléments végétaux. Elles en tapissent la paroi des ruches pour les étancheïser et les aseptiser.

Le venin
Quand on n'y est pas allergique, le venin possède des propriétés curatives. La meilleure méthode implique de se faire piquer directement par les abeilles. En Asie, cette technique traditionnelle est couramment utilisée sur un champ très large de pathologies. Elle commence à être scientifiquement étudiée notamment en France : http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2014/09/03/les-vertus-du-venin-d-abeille

Bee friendly, le label pour les produits respectueux des abeilles. http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/35633/bee-friendly-label-produits-respectueux-abeilles
Entretien avec un apiculteur à l'éthique irréprochable : http://www.satoriz.fr/infos-produits/le-miel-bio-entretien-philippe-turchet/

Catégorie : Thérapies naturelles
Voir aussi :