POURQUOI JE MARCHE PIEDS NUS LE PLUS SOUVENT POSSIBLE

Pourquoi je marche pieds nus le plus souvent possible Quand je suis négative ou stressée, la tête embrumée, surchargée de pensées, le cœur lourd, le corps tendu et fatigué... Je vais prendre le soleil et je marche pieds nus sur la terre : ça fait un bien fou... et c'est bien plus que ça ! Je n'attends plus d'en avoir un besoin urgent, je le fais le plus souvent possible depuis que j'ai lu un article sérieux, complet et bien documenté sur devenir-zen.fr (voir source ci-dessous). Je vous le résume ici. Vous allez comprendre : marcher pieds nus sur la terre, c'est primordial.

Le concept du "grounding" ou "earthing"


Cela signifie : se relier à la terre, se mettre pied-nus sur le sol en contact direct avec la terre. C'est littéralement la "prise de terre". En effet, notre organisme est un organisme bioélectrique, et nos pieds, très riches en terminaisons nerveuses, le plus sûr moyen de nous connecter.

Il semble que nous avons besoin de nous relier à la Terre autant que d’air ou de soleil. Ce concept a été révélé par Clinton Ober. Il a montré études à l'appui que le corps humain, tout comme les appareils électriques, nécessite une mise à la terre pour bien fonctionner, évacuer le trop plein d’électricité et éviter les interférences avec les champs électromagnétiques environnants. Il a coécrit l'ouvrage de référence "Earthing : The most important health discovery ever ?"
« Se pourrait-il que la civilisation « hors-sol » dans laquelle nous vivons aujourd’hui redécouvre que l’essentiel de ses maux dits de « civilisation » n’auraient pour principale origine que notre déconnexion d’avec la Terre? » - Clinton Ober

De nature électrique


Nos lointains ancêtres ont marché pieds nus et dormis à même le sol pendant des milliers d'années. Depuis, nous avons inventé les chaussures d'abord, puis les matériaux synthétiques avec lesquels nous avons fait nos semelles. Ces matériaux sont de puissants isolants. Résultat : nous ne sommes plus raccordés à la terre, dont nous sommes pourtant entièrement dépendant comme tous les organismes vivants. Nos corps accumulent l'électricité sans pouvoir se décharger, et c'est semble-t-il la première source de nos maux actuels.

Car notre corps est plein d’électricité et c'est un véritable appareil électronique. Les impulsions électriques alimentent nos fonctions vitales, notre cerveau, notre cœur, nos muscles, nos sens, notre métabolisme et les modifications chimiques se font par transferts électro-chimiques. De plus, l'eau qui nous compose fait de notre corps un excellent conducteur électrique.
Nous baignons dans un environnement naturellement électrique : la Terre et l’atmosphère forment ensemble un système conducteur du courant continu naturel, et la terre est porteuse d'électrons négatifs. Idéalement, nos pieds absorbent ces électrons négatifs directement. C'est ce qu'il se passe dans un fil électrique, où les électrons (négatifs) se déplacent vers une charge positive.

L'importance d'un bon voltage corporel


Le corps porte un potentiel électrique : c'est le voltage corporel. De plus, composé essentiellement d'eau, notre corps est aussi un conducteur d'électricité, c'est pourquoi ce voltage augmente en altitude (donc dans les étages de nos immeubles) et quand il est exposé aux différents champs électromagnétiques naturels et artificiels.
Déconnecté de la terre, le corps accumule un excès de charges positives (dont l’électricité statique). Et sans apport de charges négatives, l'homéostasie électromagnétique ne se fait plus (c'est l’équilibre électrique naturel de notre corps). Une situation aggravée par notre environnement.

Les émanations électriques et magnétiques sont en augmentation croissante avec l'électrisation et l'électronisation grandissante de notre style de vie (lignes hautes tensions, câbles et appareils électriques et électroniques sous tension, ondes électromagnétiques : télévisions, ordinateurs, wifi, automobiles, téléphones portables… ce qu'on appelle la pollution électromagnétique).
Ces rayonnements électromagnétiques affectent notre corps progressivement et en profondeur en provoquant une augmentation de la charge électrique positive de notre corps.

Une solution : la mise à la terre quotidienne


Pieds nus, notre corps mis à la terre se met au même potentiel électrique qu'elle. Les biorythmes (cycles biologiques de notre organisme) seraient même calés selon son signal électrique. Il semble aussi que les électrons terrestres aient un pouvoir anti-oxydant : quel bonheur qu'il existe une source d'anti-oxydants illimitée pour lutter contre l'excès actuel de radicaux libres et bloquer l'attaque du stress oxydatif !

Comment pratiquer le "grounding" ou "earthing" ?


D'après Clinton Ober, nous avons besoin d'un contact direct avec le sol plusieurs par jour pendant au moins 20 minutes.
Pour cela, se relier à la terre par les pieds ou les mains le plus souvent possible :
  • Se mettre debout sur le sol et/ou marcher pieds nus sur la terre, le sable, l'herbe, et même le béton, le carrelage ou les briques.

  • L'humidité de la terre augmente la conduction, comme l'herbe à la rosée du matin ou le sable en bord de plage.

  • Prendre des douches régulièrement, se baigner dans la nature, dans l'eau des mers, des lacs, des rivières. Riche en sel, l'eau de mer est encore meilleure conductrice d’électrons.

  • Faire du jardinage.

  • Toucher des éléments métalliques en contact avec la terre.

  • Préférer les matériaux naturels (semelles en cuir moins isolantes, vêtements en matière naturelle) aux semelles et vêtements en matériaux synthétiques.


  • Se mettre à la terre, oui mais pour quels bienfaits ?


  • La douleur chronique diminue ou s'élimine.

  • Le sommeil s'améliore.

  • On gagne en énergie.

  • Le stress diminue, le taux de cortisol dans le sang baisse (c'est l'hormone du stress).

  • Le sang se fluidifie entraînant une meilleure circulation sanguine et une baisse de la tension artérielle.

  • Les tensions musculaires et les maux de tête réduisent.

  • Le système nerveux parasympathique se calme.

  • Les symptômes menstruels diminuent.

  • La guérison des blessures s'accélère et prévient les escarres.

  • Les effets du décalage horaire s'atténuent.

  • On augmente sa résistance et on est mieux protégés contre les effets des ondes électromagnétiques ; c'est d’autant plus important pour les personnes électrosensibles.

  • On récupère mieux après une activité physique intense.


  • Les études


    Il existe quantité d'études sur les bienfaits du contact avec la terre consultables sur le site www.groundology.fr/recherche-scientifique. Une vingtaine de publications médicales décrivent le sujet depuis 1999.

    Dès 1928 déjà, le Pr. Charles Laville, puis Louis-Claude Vincent et le Dr Stephen Sinatra ont mentionné l'incidence de la mise à la terre sur le sang, les cellules, l'inflammation,...

    Dans les années 60 et 70 à l’Institut Max Planck en Allemagne, des chercheurs ont expérimenté d'isoler des personnes des pulsations du champ électromagnétique naturel de la Terre, avec pour effet quantité de maux qui disparaissaient dès que le champ était rétabli.

    Il y a aussi le docteur Niçois Jean Pierre Maschi, Fritz Albert Popp, un biophysicien allemand ou encore le chiropraticien Jeff Spencer, le Dr Gérard Dieuzaide et l'ingénieur électricien Roger Applewhite qui ont étudié respectivement :
  • le lien entre électrification du corps et sclérose en plaques,

  • les signaux corporels électromagnétiques subtils de communication cellulaire,

  • des techniques de récupération physique pour les sportifs de haut niveau,

  • comment obtenir une bonne détente musculaire,

  • et l"effet parapluie" du corps aligné sur le champ électrique de la Terre...


  • Marcher pieds, nus, un retour au bon sens


    A trop nous éloigner de notre terre avec une industrialisation et une pollution galopante, je constate que nous nous épuisons et nous nous créons bien des maux.
    La vie contemporaine est d'un grand stress.
    Pour ces raison comme pour tant d'autres, il est pour moi vital de retrouver le contact avec ma maison, ma chère Terre-mère. En plus d'être une source de jouvence indispensable, cette thérapie naturelle me ramène à l'essentiel : le plaisir d'être vivante et bien dans mes baskets !

    Le guide : Equilibre et Santé


    Genre : Enquête Tag : Equilibre et Santé Source : https://www.devenir-zen.fr/se-soigner/marcher-pieds-nus-pour-se-relier-%C3%A0-la-terre/

    Commentez Pourquoi je marche pieds nus le plus souvent possible