DÉVELOPPEMENT COLLECTIF : LA NOUVELLE MARCHE... VERS SOI ?

Développement collectif : la nouvelle marche... vers Soi ?
Une nouvelle démarche a trouvé naissance dans le champ du développement personnel.
Deux thérapeutes montpelliéraines proposent de l'expérimenter. Selon elles, "C'est la marche qui suit celle du développement personnel, quand il a rencontré sa limite."
C'est une démarche qui place chaque participant en tant que co-créateur d'un ensemble qui dépasse la somme de ses parties : une démarche collective, pour d'une manière très consciente, servir quelque chose de plus grand que nous.

Le développement collectif se base sur la notion de "la masse critique"

"L'auteur James Redfield en parle dans son roman initiatique des années 90, la prophétie des Andes. Il y relate qu'un nouvel éveil spirituel est à l'oeuvre sur la planète et va s’accroissant grâce à cette "masse critique"."
"L'auteur Gregg Braden (La divine matrice), qui fait le pont entre sciences et spiritualités, parle d'une masse critique de 3% pour amener la planète entière à un changement de conscience. L'éveil à une conscience supérieure de 3% de la population mondiale suffirait."

... Alors, nous pouvons garder espoir.

Qu'est-ce que la masse critique ?

C'est un concept de physique. Il indique un certain seuil à partir duquel des phénomènes physiques produisent une réaction en chaîne.
Ou plus clairement : quand un certain nombre d'individus s'élève à un niveau de conscience différent, cela se propage et se transmet d'un esprit à l'autre par un effet de contagion épigénétique. (L'épigénétique (du grec ancien épí, « au-dessus de », et de génétique) est une discipline de la biologie. Elle étudie les mécanismes moléculaires qui modulent l'expression du patrimoine génétique en fonction du contexte).

Comme pour le "100 ème singe"... Le 100 ème singe ? Un groupe de singe japonais, en observation pendant plus de 30 ans sur l'île de Koshima au large du Japon, était nourri avec des patates douces lancées sur le sable. Un jour, une femelle en ayant assez de manger du sable en même temps que ses patates, a commencé à laver ses pommes de terre. Puis ses petits l'ont imitée. Puis d'autres femelles et d'autres petits. Après des années de propagation progressive, un 100ème singe a adopté le comportement novateur. Instantanément à partir de ce moment là, toute la population de l'île, ET des îles environnantes, ET du continent japonais l'ont adopté aussi.
Ce qui a été observé, c'est qu'un apprentissage spécifique se généralise instantanément à toute la population d'une espèce dans le monde... à partir du moment où 99 individus ont assimilé l'apprentissage. Ainsi est née la théorie du 100ème singe.

Le concept de masse critique se confirme d'un autre côté avec les théories du champ quantique unifié : nous baignons dans un champ énergétique qui unifie les lois de la nature. Ce serait via ce champ que les modulations à distance de nos caractéristiques génétiques peuvent se produire.


Un développement "non personnel" très actuel

Monica et Brigitte, les thérapeutes montpelliéraines, observent le développement des mouvements collectifs dans plusieurs domaines.

1/ Sur le plan social

, l'adhésion en France d'une masse critique au mouvement "Je suis Charlie", de personnes d'origines et aux convictions très diverses, unifiés dans un même élan. Quand nous postons aussi tous et toutes des bougies à nos fenêtres...

2/ Sur le plan énergétique

, un tel mouvement a probablement généré un champ électromagnétique particulier, comme le jour du 11 septembre 2001, après la nouvelle de la chute des tours jumelles de NewYork -une modification substantielle et globale du champ magnétique autour de la terre a été observé ce jour là par les satellites états-uniens des hémisphères nord et sud, chargés de rapporter des mesures du champ toutes les 30 minutes.

3/ Au niveau scientifique

, c'est l'éventualité d'un milieu conducteur -le champ quantique unifié- qui rend possible un tel phénomène de propagation. Le physicien Nassim Haramein propose ce nouveau concept qui change notre vision de la réalité : la théorie de l'univers connecté, ou théorie de l'unification. Le vide dans lequel nous vivons est plein d'une énergie qui connecte absolument tout.

4/ Sur le plan technologique

, l'effet "Keshe" opère dans la même direction ; ce mouvement participatif mondial échange et partage des informations sur l'énergie Magnétique-Gravitationnelle -en libre accès-, une technologie nouvelle et très précieuse avec des possibilités d'applications concrètes. Cette énergie a été découverte par Mr Keshe, ancien ingénieur nucléaire. Il a développé ses propres systèmes pour produire de la gravité et de l’énergie, grâce à un petit réacteur plasmatique : une énergie écologique, propre et renouvelable. Dans le monde, des gens de tous niveaux socio-économiques et de compétences diverses inventent à partir de cette découverte et mettent en commun sans aucune recherche de bénéfice personnel particulier.

C'est ainsi que les gens s'impliquent dans des mouvements participatifs issus de domaines différents : et tout le monde évolue en même temps (il n'y a pas d'attente de brevet, la mise en commun permet une formidable rapidité du progrès).
Grâce aux technologies modernes, on peut participer à quantité de projets et mettre en oeuvre au niveau concret : c'est un développement pragmatique.

5/ Au niveau économique et entrepreneurial

, de nouveaux modèles de gouvernance collective voient le jour, qui formalisent, organisent et mettent en oeuvrent l'intelligence collective. Les mécanismes de décisions sont répartis dans des équipes autonomes au travers d'une organisation fractale. C'est ce qu'on appelle l'holacratie. De même, le management participatif voit le jour, il optimise l'implication. Les nouveaux modèles d'entreprises de l'économie sociale et solidaire basés sur la coopération sont en plein essor (les coopératives). La propriété y est collective et le pouvoir démocratique.

Brigitte et Monica prennent appui sur ces constatations pour proposer une pratique collective sur le plan de l'épanouissement intérieur : Alunisoi, ou "Unissons notre Soi".

Pourquoi choisir de baser une pratique sur le développement collectif ?

Monica : "L'envie de faire quelque-chose de collectif ; comme un moteur, une accélération. Ce développement collectif ou participatif potentialise toutes les intentions du coeur personnelles en un tout qui est plus que la somme des parties".
Brigitte : "Un monde où le coeur est prédominant me paraît plus désirable ; c'est fécond et créateur. Nous proposons un développement à partir du coeur. A l'unissoi, c'est un battement de coeur."

En quoi c'est une pratique nouvelle ?

"Tous ces mouvements collectifs montrent que le monde est prêt à aller un peu plus loin. La masse critique est suffisante pour passer à un échelon supérieur.
Nous avons reçu collectivement énormément d'outils en développement personnel, des outils spirituels, que nous avons eu le temps d'assimiler depuis 50 ans. Et les outils technologiques et participatifs actuels nous permettent de passer à l'action à grande échelle.
Le but n'est plus de se développer seul, pour soi, mais pour produire un nouvel état de conscience, une conscience planétaire.
Nous en avons besoin, la planète en a besoin.

L'ego a bien marché, mais aujourd'hui c'est fini, on peut passer à autre chose. On peut ancrer un changement de fréquence et ça ne se fera pas tout seul dans son coin : c'est tous ou personne ! Le travail d'Alunisoi, c'est peut-être une goutte d'eau ! Mais dans cette goutte d'eau, il y a l'océan. Car je suis et la goutte, et l'océan, puisque tout est UN.
Alunisoi propose de nourrir cet éveil collectif. Il s'agit de laisser s'opérer la "propagation participative" créatrice d'unité dont parle Gregg Braden.
Il est question ici d’Unité, là où la dualité disparaît. "Si on change à plusieurs, quelque chose se crée : une nouvelle intention, celle de l'unité".
C'est une pratique pour se concentrer ensemble sur l'"unité par le coeur".

Comment ont-elles été amenées à s'y intéresser d'aussi près ?

Monica : "C'est le résultat de 20 à 30 années de développement personnel, puis d'activité en tant que thérapeute. En parallèle j'ai approfondi cette notion de développement participatif.
Une année d’expérimentation en groupe du travail proposé par Le cours en miracle a eu un effet de détonateur : j'ai perçu à ce moment là ce que c'est que de se sentir partie d'un tout, et cette perception s'est approfondie au fur et à mesure de l'avancée du Cours en miracle (Le Cours en miracle est un ouvrage collectif qui propose une vision de la vie basée sur l'unité, et une démarche intégrative progressive via des exercices spécifiques).
En même temps, j'ai expérimenté le travail par l'intermédiaire de vidéos avec le physicien Nassim Haraneim : son enseignement scientifique apporte les preuves de la philosophie de l'unité via la physique quantique."

Brigitte : "Ce sont des années d'accompagnement en chemin de développement personnel. J'ai observé que pendant un certain temps chacun de nous a besoin de rester centré sur lui-même. C'est une période où l'on se perçoit comme séparé des autres et de la planète dans son évolution. Puis arrive le moment où nous ressentons la nécessité et le désir d'un développement collectif. Nous relier aux autres nous apparaît comme essentiel. Nous cherchons à changer de niveau d'expériences dans une pratique spirituelle et un travail de groupe.

Avec Le pouvoir de l'instant présent, Eckart Tolle a amené à une autre marche de conscience de soi. En apparence très simple, mais pas si facile à vivre dans le contexte de nos vies actuelles : vivre dans l'instant et arrêter de cultiver le passé, ni fantasmer l'avenir. C'est une nouvelle marche dans l'évolution.

A l'heure actuelle, il y a un boom sur la pleine conscience ("mindfulness"). Nous sentons le besoin de récupérer le pouvoir de l'instant en lien avec l'intention du moment. On quitte les religions et on entre dans l'instant présent unique: "le point de jonction", l'endroit où la séparation n'existe pas.
On est plus ouvert aux synchronicités (voir le roman La prophétie des Andes)."

Concrètement, Alunisoi, comment ça se passe ?

"C'est une expérimentation, une concentration d'expérience.

Celle-ci passe d'abord par la clarification des intentions de chaque participant. En faisant cela, le groupe cherche à s'aligner avec les intentions de la Vie, celles qui dépassent l'intérêt individuel.
La clarification se fait en profondeur avec une technique de libération appelée "clearing" (les "dyades") pour en quelque sorte "vider l'esprit" et toucher "qui je suis" , aller au coeur de soi en levant au fur et à mesure les couches superficielles. En développement personnel, on appelle cela un "travail sur les croyances", en développement collectif, c'est rejoindre "ce qui est".
L'expérimentation propose de ressentir les intentions profondes dans un niveau vibratoire.
Quand on parle de la loi d'attraction, il est question du pouvoir de l'intention. Mais il faut être prudent avec cela. En fonction de l'endroit où on rejoint la puissance de l'intention créatrice, c'est soit l'ego et le mental qui oeuvrent, soit le battement du coeur collectif."

"La concentration passe aussi par le souffle, en techniques passives et actives. La respiration consciente est un moyen d'action pour entrer en lien avec le Soi, et sortir du mental, de la construction psychique egotique. Car le souffle transporte l'essence, l'âme.
C'est le dialecte de l'être... pour entrer en contact avec la Vie et ressentir en son coeur la présence de l'instant -en harmonie avec le battement de coeur collectif. C'est ce que l'on appelle "alignement" dans le développement personnel.
Grâce au souffle, on ouvre sa capacité de participation, on sort de la limite du corps visible."
Monica et Brigitte sont des professionnelles de la pratique du souffle, depuis plus de 25 ans.

"Des méditations inspirées des technologies spirituelles de Gregory Grabovoi seront proposées. Son travail permet de relier les intentions, les sensations, et le ressenti pour aller vers l'énergie créatrice du coeur qui nous lie les uns aux autres.
Une intention qui passe par les sensations et le coeur est forcément féconde. C'est le point de jonction entre visible et invisible, une autre forme de langage vibratoire. Ces méditations nous inspirent beaucoup car elles commencent toujours en donnant d'abord -en donnant une intention pour la Vie.

Un autre point-clé de l'expérimentation est d'opérer ce retournement : celui de donner d'abord pour recevoir ensuite. On reçoit automatiquement en étant dans le grand tout alors que l'ancienne dynamique individuelle demande à recevoir d'abord et à payer après.
Donald Neal Walsh mentionne dans Conversations avec Dieu : "Donne ce que tu veux recevoir"."

"D'autres pratiques seront au programme, notamment celle des mantras, ces chants vibratoires sacrés.
La vision sans tête de Douglas Harding est un support important pour le travail : cette voie non-duelle soutient le fait de voir à partir d'une infinie vacuité (et non pas une petite tête) et nous connecte à notre être profond et son intention primordiale."

A qui ça s'adresse ?

"Cela s'adresse à toutes les personnes qui ont cheminé, qui ont fait ce travail de conscience, et qui sont appelées vers la "non-dualité" que nous appelons l'unité ."
"C'est pour les personnes qui se sentent appelées par "Ce qui est", après avoir cheminé sur le chemin de "Qui je suis"."

Quels sont les bénéfices attendus ?

"En créant collectivement l'alignement entre les ressentis du coeur, du corps et l'intention, on entre pleinement en lien avec l'intention qui est là, en Soi : l'élan qui est l'oeuvre à ce moment là dans sa propre vie et ne demande qu'à jaillir.

Un auteur, Richard Moss (auteur de l'ouvrage Ce JE qui est NOUS), nous rappelle combien le Tout est plus que la somme des parties. Lui-même incarne dans sa propre vie une voie de changement radical qui passe par la sortie de la recherche de l'intérêt personnel -la recherche de l'intérêt personnel est la porte ouverte à tous les maux actuels rencontrés sur la planète et en chaque individu.
Une paix intérieure profonde, une véritable qualité relationnelle et des choix collectifs satisfaisants et heureux en découlent."

Ce premier atelier, c'est quand et où ?

"Au mois de juin, à Sète, dans un lieu chargé de bonnes énergies au milieu d'une pinède et de l'air marin. Il y a un petit passage pour aller sur une crique profiter tous les matins de la vitalité, du calme et des ondes positives du soleil et du souffle de la mer.
Suite à ce stage d'été, une soirée mensuelle sera organisée : expérimenter Alunisoi à l'année et passer de nouvelles marches ... pour aller de l'avant".

Monica REYSSET et Brigitte LOEW

En avant première, Brigitte et Monica invitent gratuitement les 4 premières personnes inscrites pour expérimenter cette nouvelle pratique de développement participatif : "Alunisoi", le temps d’un week-end.
Plus de renseignements ici


Monica et Brigitte se sont retrouvées sur la même longueur d'ondes avec une longue pratique de Vipassana. Vipassana est en Inde une des techniques de méditation les plus anciennes. Elle se passe en silence pendant 10 jours, sans communiquer avec les autres méditants. Elle permet de voir les choses "telles qu'elles sont", et de sortir de l'agitation. C'est le point de reliance de la conscience du souffle et l'observation des mouvements cellulaires dans le corps, une perception du corps vibratoire. Elles ont toutes les deux développé cette conscience, cette méditation particulière.


Genre : Interview Tag : Développement créatif

ebook gratuit

Les Guides offerts par intentionne.com

Demandez maintenant et gratuitement vos guides de la Santé naturelle, du Bien-être, de la Spiritualité et du Développement personnel !

Je les veux !


Stages en vue !

CHANGEMENT & DYNAMIQUE Thérapies Psychocorporelles
Toute l'année

Se reconnecter à soi /Accompagnement en ligne Développement Personnel
Toute l'année

Cercle de femmes: la yoni Développement Personnel
02 déc. 2017

Stage souffle et énergie vitale en Ardèche Thérapies De L'être
27 août 2017

Agenda des Stages, Formations, Cours, Conférences Développement créatif

Développement créatif
Voir plus d'événements


Laissez un commentaire sur Développement collectif : la nouvelle marche... vers Soi ?