QU'EST CE QUE LA MÉDITATION VIPASSANA ?

Qu'est ce que la méditation Vipassana ?

Origine et signification


"Vipassana" est un mot Pali qui signifie "perspicacité" ou "vision claire". C'est une pratique bouddhiste traditionnelle, datant du 6ème siècle avant JC.
La méditation Vipassana, enseignée au cours des dernières décennies, est issue de la tradition bouddhiste Theravada et a été popularisée par S. N. Goenka et le mouvement Vipassana.

En raison de la popularité de la méditation Vipassana, la "conscience de la respiration" est connue en Occident en tant que "attention".

Comment la pratiquer ?


Il y a des informations contradictoires sur la façon de pratiquer Vipassana. En général, cependant, la plupart des enseignants insistent sur le fait de commencer par la respiration attentive dans les premières étapes, de stabiliser l'esprit et d'atteindre la «concentration de l'accès». Cela ressemble plus à la méditation focalisée sur l'attention. Ensuite, la pratique passe à développer une "clairvoyance" sur les sensations corporelles et les phénomènes mentaux, en les observant moment par moment et sans s'y accrocher.

Voici une introduction, destinée aux débutants.


Pour en savoir plus, je suggère d'apprendre d'un enseignant (peut-être dans une retraite Vipassana).
Idéalement, on doit s'asseoir sur un coussin sur le sol, les jambes croisées, avec la colonne vertébrale droite ; alternativement, une chaise peut être utilisée, mais le dos ne devrait pas être supporté par le dos de la chaise.

Le premier aspect est de développer la concentration, à travers la pratique du samatha.


Cela est généralement fait par la respiration.
  • Concentrez toute votre attention, d'un moment à l'autre, sur le mouvement de votre respiration. Remarquez les sensations subtiles du mouvement de l'abdomen montant et descendant.

  • Alternativement, on peut se concentrer sur la sensation de l'air passant par les narines et touchant la peau des lèvres supérieures - bien que cela nécessite un peu plus de pratique, et est plus avancé.


  • En vous concentrant sur le souffle, vous remarquerez que d'autres perceptions et sensations continuent à apparaître :


    sons, sentiments dans le corps, émotions, etc.
  • Il suffit de remarquer ces phénomènes lorsqu'ils émergent dans le champ de conscience, puis de revenir à la sensation de respiration.

  • L'attention est gardée dans l'objet de concentration (la respiration), alors que ces autres pensées ou sensations sont là simplement comme «bruit de fond».


  • L'objet qui est au centre de la pratique (par exemple, le mouvement de l'abdomen) est appelé "objet primaire".


    Et un «objet secondaire» est tout ce qui se produit dans votre champ de perception - soit par vos cinq sens (son, odeur, démangeaisons dans le corps, etc.) ou par l'esprit (pensée, mémoire, sentiment, etc.).
  • Si un objet secondaire attire votre attention et l'éloigne, ou si le désir ou l'aversion apparaît, vous devez vous concentrer sur l'objet secondaire pendant un moment ou deux, en l'étiquetant avec une note mentale, comme "penser", "mémoire" , "entendre", "désirer".
  • Cette pratique est souvent appelée "noter".


  • Une note mentale identifie un objet en général mais pas en détail.


  • Quand vous êtes conscient d'un son, par exemple, étiquetez «entendre» au lieu de «motocyclette», «voix» ou «chien aboyant». Si une sensation désagréable apparaît, notez «douleur» ou «sensation» au lieu de «douleur au genou» ou « ma douleur au dos ».

  • Ensuite, retournez votre attention à l'objet de méditation primaire. Lorsque vous êtes conscient d'un parfum, dites la note mentale "sentir" pendant un moment ou deux. Vous n'avez pas besoin d'identifier l'odeur.


  • Quand on a ainsi acquis une «concentration d'accès», l'attention est alors tournée vers l'objet de la pratique.


    Cet objet est normalement la pensée ou les sensations corporelles.
  • On observe les objets de la conscience sans attachement, laissant surgir des pensées et des sensations qui disparaissent spontanément. L'étiquetage mental (expliqué ci-dessus) est souvent utilisé comme un moyen de vous empêcher d'être emporté par vos pensées et de vous tenir plus objectivement au courant.

  • En pratiquant, on développe une certaine clairvoyance et on constate que les phénomènes observés sont pénétrés par les trois "marques de l'existence": l'impermanence (annica), l'insatisfaction (dukkha) et la vacuité de soi (annata). Tandis que l'équanimité, la paix et la liberté intérieure se développent en parallèle.


  • Est ce que c'est pour moi ?


  • Vipassana est une excellente méditation pour vous aider à vous ancrer dans votre corps et à comprendre comment fonctionnent les processus de votre esprit.

  • C'est un style de méditation très populaire. Vous pouvez trouver beaucoup d'enseignants, des sites Web et des livres à ce sujet, ainsi que des retraites 3 ~ 10 jours (basé sur le don).

  • L'enseignement en est toujours gratuit.

  • Il n'y a pas de formalités ou de rituels rattachés à la pratique.

  • Si vous êtes complètement nouveau à la méditation, Vipassana ou Mindfulness sont probablement de bons moyens pour commencer.

  • Le guide : Traditions et Spiritualités


    Genre : Découverte Tag : Traditions et Spiritualités Source : https://liveanddare.com/types-of-meditation

    Commentez Qu'est ce que la méditation Vipassana ?