A LA RENCONTRE DE LA CUMBIA

A la rencontre de la cumbia
Edgar Francisko Jiménez lópez
La cumbia est une musique et une danse folklorique originaire de Colombie. Multiculturelle, elle est issue de la rencontre entre les trois peuples africain, indien et européen : elle mêle les rythmes musicaux africains, les instruments de musique indienne et les costumes espagnols.

La cumbia est très importante en Colombie : c'est le style musical qui représente le plus le peuple colombien. Musique de joie, chaleureuse et festive, elle réchauffe les cœurs et rapproche les gens. Symbole de la fusion entre les cultures, elle diffuse un message de paix et lie les peuples entre eux par sa mixité culturelle et sa présence dans tous les pays d’Amérique Latine. Elle est à la racine du rythme et de la musique salsa.

Son origine ?


Une rencontre. Celle de la côte nord atlantique de Colombie et des esclaves africains qui y sont amenés là par les colons espagnols au 17ème siècle. La cumbia, c'est d'abord une musique percussive entraînante, rapide et rythmée pratiquée par les esclaves africains, musique qui intègre rapidement les mélodies de flûtes des indigènes de Colombie, et plus tardivement les paroles de chants castillans.

La danse cumbia est caractérisée par le mouvement rythmé des pieds des esclaves : des petits pas frottés, parce qu'ils sont entravés par les chaînes et les boulets attachés à leurs chevilles. La tenue caractéristique de cette danse – longue robe bouffante et posture noble et droite - vient du fait que les esclaves imitaient leurs maîtresses issues de la noblesse espagnole.

C'est une danse de séduction entre femmes et hommes : elle symbolise l'intérêt que les hommes africains portaient aux femmes indiennes avant que les deux groupes ethniques ne commencent à se mélanger, et la cour qu'ils leur faisaient avec une persistance respectueuse. Réticentes au début, les indiennes ont fini par se laisser séduire. C'est pourquoi la cumbia est une danse de séduction amoureuse voire de duel érotique. Traditionnellement, la cumbia se danse en groupe entre hommes et femmes, sans que les couples ne se touchent.

Comment danse-t-on la cumbia ?


La cumbia originelle se danse pieds nus sur le sable en bord de mer, dans un état d'esprit de sororité complice entre les femmes, de fraternité chaleureuse entre les hommes, et de séduction enjouée entre les femmes et les hommes.

Traditionnellement, les tenues des danseuses se composent de chemises blanches avec dentelles, de longues jupes colorées et de fleurs dans les cheveux. Arc-en ciel de vives couleurs, les femmes dansent en chœur selon des chorégraphies en cercle et en ligne. Elles jouent des mouvements fluides et gracieux avec leurs jupes. Poings sur la hanche, bras en arc ouvert, bras tendus, elles tendent les jupes, les replient, les font onduler et vire-volter d'une ou deux mains.

Tournoyant sur elles-mêmes comme des toupies, elles laissent se déployer leurs jupes en un cercle complet autour d'elles. Car ce sont de très grandes jupes : quand les danseuses lèvent les deux bras au-dessus de la tête, elles unissent leurs pans en un cercle parfait. Quand elles les lèvent sur le côté, c'est un demi-cercle. Certaines danses se font en tenant la jupe d'une main et de l'autre, une bougie allumée - bougie dont elles protègent la flamme de s'éteindre sous le vent. Vient le moment où, dans un même ensemble, chacune dépose sa bougie au centre du cercle pour danser autour du feu ainsi crée.

Traditionnellement, la tenue du danseur est blanche (chemise et pantalon), il tient un chiffon rouge dans sa main, porte un chapeau ou sombrero ainsi qu'un grand foulard rouge autour du cou.

Les hommes dansent autour des femmes et essaient de les attirer vers eux, ôtant et remettant leur chapeau avec une main en gardant l'autre dans le dos. Parfois l'homme couronne la femme de son chapeau avant de se retirer. Les deux groupes des hommes et des femmes se rapprochent, se tournent autour, les couples se rejoignent et s'éloignent dans des jeux de séduction joyeux, poussant des cris de joie et frappant dans les mains.

Comment la cumbia se joue-t-elle ?


Traditionnellement, elle se joue avec des instruments de musique tels que des guacharacas, des tambours, des maracas et des instruments à vent – différentes flûtes dont les gaïtas, flûtes droites indiennes originaires de la côte caribéenne colombienne et les ocarinas, petites flûtes ovoïdes. Plus contemporaines, certains types de cumbia ont ajouté des instruments comme l'accordéon ou la flûte de pan. Il existe en France des fanfares qui défilent dans les rues en jouant la cumbia avec les instruments à cuivres.

Depuis sa naissance sur les plages atlantiques colombiennes, la cumbia originelle a évolué de mille façons tant dans sa forme musicale que dansante. En traversant les frontières de Colombie, elle s'est teintée d'autres sonorités au gré des pays latino-américains et se décline aujourd'hui en de multiples versions particulières. Elle est devenue une des musiques et des danses festives les plus populaires en Amérique latine. On la joue et on la danse jusque dans les discothèques.

Sa renommée continue de grandir, puisqu'elle séduit actuellement de plus en plus de monde sur les autres continents - et en France.

Sources
http://passion-ameriquelatine.com/la-cumbia-une-musique-de-colombie/
https://fr.wikihow.com/danser-la-cumbia-traditionnelle-colombienne
http://unradio.unal.edu.co/nc/detalle/cat/eklectik/article/cumbia-ritmo-de-colombia-para-el-mundo.html

Le guide : Pratiques artistiques


Genre : Découverte Tag : Pratiques artistiques

Commentez A la rencontre de la cumbia