QUI EST SOCRATE ?

Qui est Socrate ?
Raimund Feher / Pixabay
Depuis l'Antiquité, Socrate est connu pour enseigner l'indépendance d'esprit. C'était sa vie : il marchait par les rues, pieds nus et sobrement vêtu, se laissant mener au gré des rencontres qu'il faisait afin de dialoguer.

Qui était ce grand sage ?


Il est né dans l'Athènes de la Grèce antique en 470 avant Jésus-Christ, fils d'une sage-femme et d'un tailleur de pierre.
Il s'est d'abord formé à l'art de la dialectique chez les sophistes, avant de dépasser leur pensée. Il a commencé à enseigner vers ses 35 ans. Platon, Xénophon, Alcibiade ont été ses disciples parmi de nombreux autres. Son enseignement était uniquement oral, et si nous en avons des traces écrites, c'est grâce aux ouvrages de ses disciples.

Sa mission ?


Il cherchait à répandre une forme de sagesse en éduquant ses concitoyens. Du matin au soir, qu'il vente ou qu'il neige, sa seule préoccupation : rendre ses pairs plus sages et meilleurs. Et à la différence des sophistes qui se faisaient payer pour leur enseignement rhétorique, Socrate le faisait gratuitement. Il ne se souciait guère de lui-même ni de son confort.

Sa méthode ?


L'art de la maïeutique : il aidait chacun à accoucher de soi-même.
Posant des questions avec un air de naïveté, joyeux et engageant, il éveillait le sens de l'auto-critique nécessaire à une véritable indépendance d'esprit. Il menait une discussion qui, de question en question, finissait par mettre son interlocuteur face à ses contradictions, ses vérités inavouables, ses erreurs de jugement... Sa devise : "Connais-toi toi-même"...

Son enseignement ?


Grâce à sa méthode de réflexion particulière, son enseignement nous révèle notre ignorance fondamentale -« Je sais que je ne sais rien »- et nous aide à découvrir la connaissance vraie que nous portons en nous-même.
Selon Socrate, ce qui cause l'injustice, c'est l'ignorance de cette connaissance vraie. Retrouver notre indépendance d'esprit permet de redevenir un citoyen véritable dans la vie politique de la cité.

Il est judicieux ici de se rappeler que le premier régime démocratique est né au 6ème siècle avant Jésus-Christ à Athènes. C'est la démocratie athénienne, qui excluait à l'époque les femmes et les esclaves, ainsi que les étrangers.
Pendant un temps, la démocratie athénienne fut un modèle qui s'est exporté. Mais à l'époque de Socrate, des coups d’États et la défaite d'Athènes dans la guerre du Péloponnèse avaient provoqué le début d'une crise profonde ; démagogie et populisme avaient fait leur apparition, causant par ailleurs la mort de Socrate.


La mort de Socrate


Parce qu'il était non-conformiste et rebelle, parce qu'il remettait en question l'ordre établit, nombreux étaient ceux qui n'aimaient pas Socrate à Athènes. C'est pourquoi il fût accusé d'impiété et de corruption de la jeunesse et condamné à mort par le tribunal populaire d'Athènes. Il fut condamné à boire la ciguë au terme de son procès.

Bien que ses disciples aient préparé une évasion, Socrate a accepté sa condamnation car il respectait la loi. Platon rapporte dans son Apologie de Socrate qu'il a bu la décoction de ciguë avec sérénité tout en parlant de l'immortalité de l'âme.
C'est ainsi que Socrate est mort en mai ou juin 399 avant Jésus-Christ.

Bibliographie : Jean Brun, Socrate. Paris, P. U. F. (Collection « Que sais-je ? », n° 899), 1960

L'auteur

Intentionné

Informations

Genre : Portrait Tag : Traditions et Spiritualités

J'aime / Je partage

Participer

Devenez rédacteur en publiant votre témoignage !

Partager mon expérience !

Pour aller plus loin

Le réseau social


Laissez un commentaire sur : Qui est Socrate ?