A LA RENCONTRE DES DAUPHINS SAUVAGES

A la rencontre des dauphins sauvages
Joakant / Pixabay

Plonger dans le silence des dauphins


Avez-vous jamais souhaité un jour de rencontrer les dauphins sauvages et de nager en leur compagnie ? Nager avec les dauphins...

J'en rêvais d'aussi loin que je me souvienne. Je l'ai vécu. Je suis partie à leur rencontre et nous avons nagé ensemble. Dans l'infini de la mer, c'est eux qui nous trouvent. Eux c'était un clan de grands dauphins tursiops du Pacifique.
C'était il y a vingt ans et aujourd'hui encore j'entends souvent l'appel de la mer surgir en moi. Toutes les bonnes mémoires emmagasinées refont surface.
C'est une expérience transformatrice.
Elle est si simple, cette expérience, le moment où elle est vécue. Les animaux vivent selon leurs propres règles, ils sont sauvagement libres, et surtout libres de nous -et de nous ignorer. On n'est pas au cirque, pas de grimaces, pas de pirouettes, pas de chevauchée. Rien d'extraordinaire là-dedans.
Mais elle ne l'est jamais, banale. Elle laisse des traces uniques à chacun-e. Ce sont des traces profondes, des traces que la raison ne peut saisir. Car cela se passe ailleurs.
Les dauphins ont ce don.
Ils n'ont pas besoin d'échanger de longues discussions avec nous -quoiqu'ils en seront capables, quand nous partagerons un langage commun ; des éthologues et chercheuses planchent sur la question aux Etats-Unis et sont en train de le créer, ce langage commun.
Ils en seront capables car ils ont entre eux un langage sonore très élaboré, et très agréable à notre oreille ; ils ont aussi chacun leur nom, comme nous ; cela a été vérifié dans des recherches spécifiques.
Non, pas besoin de discussion intellectuelle. Ils ont le don. Le don de la communication vibratoire, corporelle, silencieuse.
Cette communication transcende toutes les frontières, les différences, les singularités. Cette voix touche la vie au plus profond de nous-mêmes. C'est une présence intérieure ; elle tord le cou au sentiment de solitude parce qu'elle nous accompagne sans faillir, peu importe le temps et la distance qui séparent -en apparence.
C'est une certitude qui émerge de dedans, un sentiment de sécurité viscéral comme quand on se sent aimé...
Les dauphins et les baleines sont des maîtres ès silence, comme les loups, les tortues, les hiboux.
Si vous les rencontrez avec tout le respect qui leur est dû, vous aurez le sentiment flagrant de n'être qu'un étudiant de la vie, ignorant de tout.
Patience. Rencontrer les dauphins demande un peu de préparation : c'est une occasion pour s’entraîner à s'abandonner à la vie, à s'ouvrir à sa bonté. Pour cela, attendez les sans pression, avec confiance et faites taire vos attentes et vos imaginations en tous genres. Les dauphins captent les ondes de plaisir et de joie, qu'ils aiment. Ils viendront quand vous serez prêt individuellement et collectivement.
Si vous les aimez intimement avec le respect de la liberté que le véritable amour exige, alors, ils vous donneront ce que vous pouvez recevoir, et peut-être que ça n'aura l'air de rien - après tout, pour les dauphins, rien d'extraordinaire, c'est la vie ; ils ne se rengorgent pas d'avoir "rencontré des humains".
Vous ne chercherez pas à les toucher, jamais, pour éviter qu'ils ne s'habituent et qu'ensuite ils ne s'approchent trop près des bateaux au risque de se faire tailler par les ailerons. Vous les laisserez initier un éventuel contact sous l'eau. De toutes façons, ils sont si rapides que rien ne vaut un contact initié par eux.

Madeleine

L'auteur

Intentionné

Informations

Genre : Témoignage Tag : Connaissance de la nature

J'aime / Je partage

Participer

Devenez rédacteur en publiant votre témoignage !

Partager mon expérience !

Pour aller plus loin

Le réseau social


Laissez un commentaire sur : A la rencontre des dauphins sauvages