L'ENFANT AUTISTE ET LE CHAT

L'enfant autiste et le chat
D'après le livre "Iris Grace, la petite fille qui s'ouvrit au monde grâce à un chat", Arabella Carter-Johnson, Ed. Presses de la Cité, 2017.


Première partie

Iris Grace est peintre.


Une peintre talentueuse. Elle peint des toiles entre onirisme et réalisme, des toiles aux énergies fluctuantes, douces et vivifiantes.

Iris est une jeune enfant autiste. Elle vit dans un monde intime, secret et silencieux, inaccessible pour le monde distrayant et bruyant de l'humanité commune.

Elle vit dans un monde de sensations, un monde de contacts ... avec la nature, avec les lieux, avec les objets, un contact précis, une attention délicate, une observation concentrée.

Elle a besoin de sécurité, de structures, d'habitudes.


Parfois elle éprouve le besoin de répéter de manière obsessionnelle des gestes, des activités, des mots et ça la rassure, la calme. Car elle est souvent à fleur de peau.

Trop de stimuli extérieurs la submergent, les changements la perturbent, et elle se sent rapidement envahie, ou agressée. Son ressenti émotionnel est inaccessible à ceux qui l'entourent.

Ses parents, Arabella et PJ, sont des parents modèles.


Ils ont expérimenté, cherché comment rejoindre leur fille, comment comprendre son monde, comment établir des passerelles et communiquer avec elle. Comment lui donner envie d'aller vers eux, vers le monde, de parler, tout simplement ?
Et ils ont trouvé.

Iris aime le contact des sensations.


Elle vit d'abord par et dans son corps ; sa mère lui crée des parcours de jeux sur les terrains familiers de la maison et du jardin : des ensembles de formes, de couleurs, de textures, de motifs, de matières.... Avec l'aide d'une ergothérapeute, le monde d'Iris devient accessible et plus compréhensible.

Iris aime l'expression artistique.


Jouer des notes au piano, et écouter de la musique avec une musicothérapeute l'apaise et la met en joie.

Peindre l'enchante et elle y excelle. Elle est naturellement professionnelle du geste, de la matière peinture et eau, et par la force de l'expérience, des papiers... Son approche est organique, elle peint avec ses sens. Elle peint des toiles aux harmonies sublimes, vision d'un monde autre, un monde de couleurs, de mouvements, de tâches et de lignes. Un monde d'énergie révélées et incarnées. Ses tableaux nous enchantent.

Iris aime les promenades à vélo ...


... profiter du vent dans le visage, de la lumière, de l'eau qui coule le long des arbres en bord de chemin. Elle se laisse bercer, encadrée par ses parents : assise derrière son père dans un petit siège, tandis que sa mère roule en fermant la marche.

Et Iris aime Thula, Thula aime Iris.


Thula est un chat. Et Thula l'accompagne partout. Il sait d'instinct ce dont elle a besoin et seconde Arabella et Pj d'une manière extraordinairement adroite.

Maintenant, Iris a des activités qu'elle n'avait pas ou alors très difficilement avant. Car maintenant Thula est à ses côtés. La famille n'a plus à vivre recluse. La famille se tourne à nouveau vers le monde ; Iris se sent en sécurité.

(La suite dans la seconde partie)


Genre : Témoignage Tag : Thérapies par l'art

Commentez L'enfant autiste et le chat