MERVEILLES ET BIENFAITS DE LA TURQUOISE

Merveilles et bienfaits de la turquoise

La turquoise est une gemme sublime.


C'est l'une des pierres précieuses - et des couleurs - les plus populaires au monde. Turquoise est toujours associée à des traits forts et positifs tels que la pureté et la guérison.

Compagne du cuivre


dont elle est composée en partie, elle est extraite à ses côtés : turquoise et ses soeurs malachite et chrysocolle sont des minéraux du cuivre.

Elle existe en de nombreuses variétés


Elle a différents niveaux de dureté ; elle est opaque, très exceptionnellement translucide ; l'intensité et la profondeur de ses couleurs varient dans des tons particuliers de bleu, bleu-vert, vert, très rarement jusqu'au blanc et au violet ; elle est simple de couleur unie (la plus recherchée), ou marbrée des veines de la matrice, la roche-mère.

C'est un joyau de guérison émotionnelle et de bien-être en lithothérapie.


Il est dit qu'elle aide à calmer les pensées, ouvrir le cœur et améliorer la spiritualité. C'est une pierre de communication, elle aide à l'écoute, la confiance, l'affection partagée et l'amitié ; sur le plan physiologique, elle aide à la circulation des fluides. Émotionnellement, elle apaise la colère et régule le système nerveux.
Elle absorbe beaucoup, elle a besoin d'être fréquemment purifiée sous l'eau claire et rechargée dans la terre ou au clair de lune.

Une pierre de protection


Elle nous empêche de polluer l'entourage avec nos propres énergies négatives en les absorbant, tout comme elle nous protège des énergies négatives émises par l'entourage et des accidents. Elle nous protégerait parfois jusqu'à en mourir (elle perd sa couleur et se fend).

Une pierre positive


Elle est connue pour aider au discernement, à la clarté, au courage, à l'authenticité et à l’intelligence.
La turquoise a longtemps été un symbole d'abondance, de protection et de sagesse dans les cultures anciennes. A son contact, avec le temps, vous pourrez vous aussi faire l'expérience de la tranquillité qui vient de cette pierre précieuse des plus anciennes.

Une pierre pour les artistes


Tendre et fraîche, elle inspire et soutient l'imagination. Elle libère la créativité, l'expression, et assure le sens du beau.

Une pierre pour les yeux


Elle soulage les yeux. Pour les Apaches, elle combat la cécité, et les Iraniens pensent qu'elle fortifie la vue. Dans l'Egypte antique, la turquoise réduite en fine poudre et utilisée comme fard à paupières protégeait les yeux contre les maladies oculaires fréquentes surtout lors des crues du Nil.

Le saviez-vous ? Les anciens Egyptiens étaient professionnels dans l'art du maquillage et de la cosmétique : les fards étaient de véritables soins pour la peau et les yeux. Ils les utilisaient à des fins esthétiques, thérapeutiques et de culte divin.
On sait que la déesse Hathor, la Dorée, fille de Ra ou Ré le roi Soleil, déesse de l'Amour et de la Sexualité, et épouse d'Horus, était la grande déesse qui présidait à de nombreux aspects de la vie. Elle était aussi l'Oeil de Ra, déesse des Minéraux, et Dame de la turquoise, de l'émeraude et de la malachite. Se mettre sous la protection de la Dame assurait la santé des yeux à une époque où les infections étaient courantes. En effet, porter cette poudre bleue-verte de turquoise ou malachite protégeait des infections oculaires bactériennes ou parasitaires grâce au puissant effet antibactérien du cuivre, déjà bien connu des médecins à l'époque.


Le symbolisme de la turquoise dans le monde : sa teinte vibrante a séduit le monde entier !


De nombreuses cultures anciennes lui ont donné une place prépondérante : elles aimaient sa couleur chatoyante et percevaient ses pouvoirs spirituels. Ces cultures sont à l'origine de mythes premiers qui façonnent encore aujourd'hui la perception publique de la turquoise.

Les civilisations du Moyen-Orient et de la Méditerranée


L'Egypte antique a exploité les plus vieilles mines connues dans la péninsule du Sinaï. La turquoise est un des premiers cristaux extraits du sol et on sait qu'elle était déjà recherchée dans l'Egypte pré-dynastique - il y a peut-être 8000 ans. Elle est ensuite devenue le minerai le plus convoité sous les dynasties pharaoniques - pour la joaillerie, l'artisanat, l'orfèvrerie, l'ornementation, la cosmétologie, la lithothérapie, la protection divine et l'accompagnement dans l'au-delà.
Très appréciée des pharaons, elle leur a été d'abord réservée. La mythique Cléopâtre elle-même s'est dotée d'une collection de turquoises. Puis la pierre précieuse est entrée dans la vie quotidienne : les habitants portaient communément des amulettes sous leur tunique - collier, pendentif serti ou façonné dans la pierre et elles sont devenues des compagnes fréquentes dans les tombes des Egyptiens aisés.

En Grèce, la gemme signifiait la pureté. Travaillée en joaillerie, elle était portée par les jeunes filles.
Les Perses l'honorent et l'utilisent depuis au moins 5000 ans avant JC pour l'artisanat, la décoration. Déjà ils ornaient les dômes de leurs palais de turquoise et portaient des bijoux du cristal.
Son nom persan est « la firouzeh ou pirouzeh » : « la victoire ». Cette pierre de chance protégeait les guerriers perses de l’Antiquité, incrustée dans les casques et les boucliers. Il paraît qu'au 7ème siècle, le bouclier du roi sassanide Ardeshir III en était magnifiquement orné !
La turquoise était signe de richesse, réservée à la royauté et à la noblesse persanes dans leurs atours et armoiries jusqu’à la fin de l'époque safavide au XVIIIe siècle. Puis elle est apparue dans tous les aspects de la vie quotidienne. Elle symbolisait le bonheur et le paradis et était considérée avec un respect religieux. Aujourd'hui encore, les Iraniens la considèrent comme une pierre sacrée car selon la tradition, le Prophète portait une bague de turquoise.

L'Iran est la source légendaire de la plus précieuse des turquoises : pendant des siècles, les turquoises simples des mines de Nishapur ont été considérées comme les plus belles. L'Iran produit aussi un type de turquoise marbrée d'un genre particulier : d'un bleu profond veiné de noir, cette turquoise est dite arborée car ses veines évoquent le plus souvent des branchages d'arbre. Cependant, ces veines noires dessinent parfois des motifs particuliers qui augmentent la valeur du cristal.

En Iran, on raconte qu'une turquoise très spéciale a été extraite dans la mine de Neyshâbour (Nishapur), la plus ancienne et réputée mine de Perse, sous le règne du roi Nâssereddin Shâh au 19ème siècle. C'était une turquoise arborée dont le veinage noir formait l'expression « Créateur généreux » en contraste sur le bleu. Elle s'est vendue au prix exceptionnellement rare de vingt mille tomans à l’époque .


Turquie, homonyme de turquoise
Comme ce sont les Ottomans qui ont introduit la gemme en Europe le long de la Route de la Soie, les Européens ont cru que la turquoise venait de Turquie. Elle venait de perse, mais elle porte le nom de « Pierre turque » en Occident en référence à ce peuple qui la fit connaître à l'époque des croisades. Bien qu'elle n'ait jamais pris autant d'importance dans les civilisations occidentales, les grands artisans européens la recherchait pour les parures des dames de la cour royale, des princesses et des reines.

Cultures amérindiennes


Quand les Nord-Amérindiens du sud-ouest ont trouvé la turquoise, ils y ont vu le ciel bleu et ouvert qui s'étendait sur leurs terres ancestrales du désert. Cette merveille reflétait aussi l'eau vivifiante et les tons verts de la terre.
La turquoise a une longue histoire dans l'artisanat et les bijoux amérindiens apaches, zunis, hopis, navajos... En raison de la connexion profonde de la pierre avec le monde autour d'eux, les Nord-Amérindiens voyaient la turquoise comme une force protectrice. Elle attirait des esprits positifs et utiles, repoussait démons et négativité, apportait la prospérité et encourageait inspiration, intuition et libre circulation des pensées chez ceux qui les portaient. Les animaux turquoises sculptés gardaient leurs tombes, les guerriers décoraient leurs armes avec des perles de turquoise et les pierres étaient fortement utilisées dans les amulettes et les bijoux. L'illustre chef apache Geromino lui-même possédait une turquoise pour faciliter ses visions.
Les artistes nords-amérindiens du sud-ouest et les Navajos en particuliers continuent aujourd'hui de fabriquer de merveilleuses parures et bijoux avec cette pierre.

En Amérique centrale, elle était vénérée comme une véritable Pierre de vie dans les civilisations aztèque et maya et symbolisait la richesse. Les Aztèques la réservaient aux divinités : c'était la "Pierre des Dieux". Ils décoraient leurs objets sacrés de splendides mosaïques de turquoise (à l'exemple du serpent à deux têtes du Trésor de Moctezuma II, le dernier empereur aztèque -mexica). Ils considéraient que les êtres humains, mortels et de nature perfectible, n'étaient pas à la hauteur pour porter cette pierre enchanteresse et parfaite.

Culture tibétaine


Le Tibet est une autre nation riche en turquoise, et les bracelets et les pendentifs de turquoise sont un spectacle fréquent tant sur la population civile que sur les moines bouddhistes. On trouve des pierres brutes dans les maisons. Associée au corail, elle représente la richesse matérielle et spirituelle.
On pense que les Tibétains ont commencé à extraire la pierre à peu près à la même époque que les anciens Egyptiens.
En plus de valoriser la pierre pour sa couleur sereine, les Tibétains apprécient le passage progressif de la couleur turquoise du bleu au vert au fur et à mesure de son usure. Cela signifie le développement de la sagesse ainsi que le cycle de la vie et de la mort, qui est au cœur de leur religion.

Quand turquoise entre dans notre vie


elle y laisse son empreinte. Elle apaise, éclaire et rayonne. Amie fidèle, c'est un trésor de couleur et de fraîcheur. Puisse-t-elle nous aider au quotidien à aiguiser finement notre discernement et notre sagesse.
Comme pour tous les cristaux, la naissance des turquoises s'opère sur des milliers d'années. La Terre est source de vie. Elle nous offre ses cadeaux généreusement : les filons des cristaux prêts à être recueillis affleurent sur les veines des roches dans les mines. Ce travail peut être fait de manière très respectueuse, comme il l'a longtemps été pratiqué. La terre contient son propre équilibre et a besoin d'être respectée. La tendance actuelle d'amasser les richesses nous fait piller son ventre, fragiliser la roche et détruire les collines, et mettre en danger les mineurs, la vie des habitants et l'équilibre écologique global. Puisse turquoise nous faire avancer sur le chemin du respect et du soin de notre équilibre à tous.

Cristal tendre et poreux, turquoise est délicate. Elle craint parfums, cosmétiques, sels et produits nettoyants. Ne pas l'exposer de façon prolongée au soleil ou à l'humidité, ni l’immerger longuement dans l'eau.

Le guide : Thérapies naturelles


Genre : Portrait Tag : Thérapies naturelles Source : http://www.teheran.ir/spip.php?article2270#gsc.tab=0

Commentez Merveilles et bienfaits de la turquoise