COMMUNICATION NON VIOLENTE : SAVOIR DIRE NON - ELIANE RÉGIS

Communication Non Violente : Savoir dire non - Eliane Régis

La clarté dans ses choix


Pour moi ce qui est important, c'est d'avoir la clarté de discernement : quand je dis "oui" à quelque chose, peut-être que je dis "non" à autre chose.
Si je dis oui au repas de ce soir, à la sortie de ce soir, je dis non à mes besoins de repos. Je peux dire Oui. Mais est-ce que j'ai la clarté de ce à quoi je dis Non ?
Quand je dis "non" à quelque chose, est-ce que j'ai la clarté de ce à quoi je dis "oui" ? Si je dis non à la sortie de ce soir, c'est que j'ai la clarté, j'ai du discernement sur mon besoin de repos !
C'est déjà une chose.

Non à la demande, Oui à la personne


Mais comme je n'oublie pas que la Communication Non Violente ce n'est pas uniquement mes besoins, mais c'est : mes besoins et les besoins de l'autre, et que je distingue bien besoins et solutions, alors je vais dire "non" à la demande de sortir ce soir, mais "oui" au besoin de partage de la personne - en lui proposant une autre soirée.
Je dis "non" à la demande, je ne dis pas "non" à la personne. (Souvent dans notre éducation, il y a cette confusion entre personne et demande : je crois que que si je dis non à une demande, la personne va croire que je ne l'aime plus). Ça peut être par un autre moyen, ça peut être d'autres personnes, un autre moment, sous d'autres conditions. Ça crée beaucoup de possible à partir de ces bases là.

L'équilibre entre soi et l'autre


J'ose beaucoup plus dire les chose qu'avant. Je ne dis pas que c'est justement toujours plus facile. Parfois je pouvais trouver plus facile de me taire par peur de dire ce que je pensais ou ce que je ressentais -peur de ne pas pouvoir gérer les réactions. Donc peut-être que je devenais comme dit Marshall Rosenberg

une gentille personne morteMarshall Rosenberg

Il peut y avoir deux pièges quand on démarre la Communication Non Violente :
- Chouette ! J'ai des besoins ! Je crie mes besoins et j'oublie qu'il y en a d'autres qui en ont peut-être aussi.
- L'autre piège : je suis tellement dans l'écoute emphatique que j'oublie du coup de dire ce qu'il se passe pour moi.

Je dis "non" à ta demande, mais je dis "oui" à toi. Et quand je dis oui à toi, je reconnais tes besoins. Ça change tout !

Parlez nous de votre expérience de la communication non violente dans les commentaires
Ceci est la retranscription de la vidéo



Genre : Exercice Tag : Développement personnel

Commentaires sur Commentez Communication Non Violente : Savoir dire non - Eliane Régis

avatar

Nelly 11 octobre 2017

Écouter les problèmes et plaintes d'une collègue (et supporter tout son mal être inconscient) sans pouvoir lui dire '' stop, tu es sympa mais je n'ai plus la force de t'écouter''...
Je me suis retrouvée dans cette situation de ''gentille personne morte'' il y a 2 jours encore...
Sans doute parce, d'abord j'étais fatiguée. Du coup je pensais que de la ''réveiller'' risquait d'aggraver la relation au travail et par conséquent me fatiguerai d'avantage...
Pas toujours évident de mettre en œuvre la CNV !


Commentez Communication Non Violente : Savoir dire non - Eliane Régis



Stages en vue !

ATTIRER ET MANIFESTER DES RÉSULTATS RÉALISTES Développement Personnel
Toute l'année

" Se relier à soi " par la méditation Développement Personnel
Toute l'année

Formation coach spécialisé en développement personnel Développement Personnel
Toute l'année

Voyage au solstice et soleil de minuit en Islande Développement Personnel
17 juin 2018

Agenda des Stages, Formations, Cours, Conférences Développement personnel

Développement personnel
Voir plus d'événements